Nathalie Pelletier satisfaite et impatiente de lire le rapport final

-Pierre-Olivier -Girard -p-ogirard@lerefletdulac.com

Nathalie Pelletier satisfaite et impatiente de lire le rapport final
La mairesse de Magog, Nathalie Pelletier. (Photo : (Photo Le Reflet du Lac - Archives))

MAGOG. La mairesse Nathalie Pelletier se dit très satisfaite du déroulement de la consultation publique sur le centre-ville tenue le 22 février dernier, elle qui se réjouit notamment du nombre « record » de participants pour ce type de rencontre.

Comme tous les membres du conseil municipal, Nathalie Pelletier a participé à cet exercice démocratique à titre d’observatrice. Après avoir ouvert le bal de la soirée par un mot de bienvenue, la politicienne s’est abstenue de tout commentaire pour éviter d’influencer les discussions.

« J’ai été attitrée au même groupe de citoyens tout au long de la soirée. Les échanges étaient très intéressants et respectueux, mais je n’ai aucune idée si ce que j’ai entendu est représentatif d’une minorité ou encore de la majorité des participants. On va le savoir à la lecture du rapport final », affirme Nathalie Pelletier, en précisant que le document est attendu en mai prochain.

La première magistrate précise d’ailleurs qu’elle a été claire envers la firme responsable de la consultation concernant le fait que le document final, qui résumera la consultation, devra comporter des indications « claires ». « Il faut que le rapport éclaire le conseil municipal ; c’est le but de l’exercice, -rappelle-t-elle. On ne s’attend pas seulement à avoir des résumés. J’espère que le rapport nous indiquera ce qui est consensuel chez les citoyens et ce qui l’est moins. À la fin, c’est le conseil qui devra trancher, mais le rapport de consultation sera déterminant pour y arriver. »

Chose certaine, Nathalie Pelletier demeure convaincue que ce processus était inévitable pour que le développement du centre-ville se fasse de manière harmonieuse, en respectant la vision des citoyens. Quelles que soient les conclusions du rapport, elle assure qu’il y aura des nouveaux projets sur la rue Principale, mais pas à n’importe quel prix. « Je ne suis pas une personne qui est contre le développement. Je suis plutôt contre le cas par cas et de ne pas avoir de vision. Ce processus va nous aider à en avoir une. De plus, durant la consultation, on a abordé la question de l’architecture et du cachet distinctif, des éléments qui n’avaient jamais été discutés de cette façon. Pourtant, c’est tellement important », soutient la politicienne.

En marge de la consultation, la Ville de Magog invite les citoyens à répondre à un sondage portant sur la vision de développement. Ce dernier sera accessible en ligne jusqu’au 11 mars via le ville.magog.qc.ca/-consultation-centre-ville. Des copies papier sont également disponibles à l’hôtel de ville, au centre des services techniques et à la Bibliothèque Memphrémagog.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires