Marché public de Magog: des fidèles tous les dimanches

Par Pierre-Olivier Girard
Marché public de Magog: des fidèles tous les dimanches
Chaque semaine, le Marché public de Magog attire environ 1000 visiteurs. (Photo : Le Reflet du Lac – Edouard de Blay)

MAGOG. Les produits frais continuent de faire des heureux à la plage des Cantons, alors que pour sa deuxième saison, le Marché public de Magog se tient tous les dimanches, ce qui représente deux fois plus de dates que l’an dernier.

Dans ce contexte, le défi était de maintenir le même achalandage de semaine en semaine, ce qu’ils ont réussi à faire jusqu’à présent, selon l’un des organisateurs, Jean-Philippe Guy. Ce dernier admet qu’il aurait aimé assister à une augmentation des visiteurs, mais que pour le moment, l’important était de consolider les acquis.

«On est satisfait d’avoir gardé le même flot de visiteurs. On parle d’environ 1000 personnes par marché, chiffre-t-il. Maintenant que la base est solide grâce à la fidélité des gens de la place, il va falloir trouver un moyen d’attirer davantage les touristes.»

Le problème, qui a été maintes fois soulevé par les organisateurs, est le fait que l’emplacement est situé en périphérie des rues passantes.

Ce manque de visibilité complique la façon d’attirer des gens qui ne sont que de passage dans la région, selon M. Guy. «Pour aller les chercher, il faudrait mettre des affiches à plusieurs endroits, non loin du marché, pour que les gens voient qu’il se passe quelque chose. Si l’affichage est trop loin, ça ne donnera rien, car ce ne sont pas tous les touristes qui vont faire l’effort de s’y rendre», prévient le principal intéressé.

 

Un déménagement demeure possible

L’autre solution pour accueillir davantage de touristes serait de déménager l’événement sur un autre terrain plus central. L’an dernier, les organisateurs avaient suggéré la pointe Cabana.

Une solution qui est aujourd’hui écartée en raison du grand nombre d’événements qui se tiennent déjà à cet endroit. «On serait obligé de réduire nos dates, ce que nous ne voulons pas», explique-t-il.

«Avec le nouveau centre-ville, on pense que le parc des Braves pourrait être une avenue intéressante. C’est facile d’accès et très passant. Ça vaudrait peut-être la peine de l’essayer», suggère Jean-Philippe Guy.

Ce dernier confirme aussi que l’option de déménager les installations à la Pépinière du grand Ben, comme l’a déjà proposé le propriétaire du commerce, est écartée. «C’est gentil de sa part, mais on ne veut pas être dépendant d’un privé. Avec toutes les normes que nous impose le MAPAQ, tout serait plus compliqué, sans compter que les stationnements ne seraient pas suffisants», assure-t-il.

Notons que les exposants se donnent rendez-vous à plage des Cantons tous les dimanches jusqu’au 13 octobre, de 10 h à 14 h. Plus d’info au marchepublicmagog.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires