Line contre Lyme

Par le reflet du lac
Line contre Lyme
En mai 2015, Lyne Nantel a bénéficié de traitements d'hyperthermie, montant sa température corporelle à 107,5 degrés Celcius. Sous anesthésie générale, le but était de faire en sorte que la fièvre stimule son système immunitaire.

SOINS. Des soins spécialisés en Allemagne avaient grandement amélioré l’état de santé de Line Nantel en 2015. Un an plus tard, elle est toutefois revenue à la case départ. Pourquoi? Selon elle, c’était trop tard. Par Maryse Mathieu Mme Nantel a ressorti sa canne pour marcher. Certains jours, c’est le fauteuil roulant. De plus, ses cordes vocales sont maintenant affectées par la maladie de Lyme. En plus de perdre peu à peu de sa mobilité, sa voix s’éteint. «La semaine dernière, j’ai vu un spécialiste en ORL (oto-rhino-laryngologiste). Il a émis un diagnostic neuromusuclaire: mes cordes vocales ne vibrent plus», se désole la malade chronique. Elle mentionne que ce médecin va demander l’aide d’un autre pour effectuer des tests proposant des injections aux cordes vocales. «Ça fait dix ans que je me bat contre la maladie de Lyme. Les co-infections sont trop bien installées depuis trop longtemps», se désole-t-elle. Aider les autres Mme Nantel a créé la page Facebook «Line contre Lyme» afin d’aider d’autres personnes aux prises avec la maladie de Lyme. «J’ai acquis tellement de connaissances sur cette maladie et tellement de personnes me contactent pour avoir de l’information! Je veux partager mon savoir», soutient-t-elle, soulignant vouloir redonner au suivant après avoir notamment reçu de l’argent pour ses soins en Allemagne. La dame mentionne entre autres que tous devraient déposer sur le bureau des médecins la loi sur le cadre fédéral relatif à la maladie de Lyme, afin de faire reconnaître la maladie et obtenir des soins. Lire autre texte ici.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires