Le projet d’épicerie sera présenté aux citoyens le 28 novembre

Par Pierre-Olivier Girard
Le projet d’épicerie sera présenté aux citoyens le 28 novembre
La mairesse du Canton d'Orford, Marie Boivin. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

DÉVELOPPEMENT. Une importante consultation publique aura lieu au Canton d’Orford le 28 novembre prochain à 19 h avec le dévoilement du projet commercial et résidentiel piloté par le promoteur William Belval au coeur du village de Cherry River.

Ce projet de plusieurs millions de dollars avait été annoncé en 2021 au moment où M. Belval avait acquis le vaste terrain vacant situé au coin des chemins du Parc (route 141) et Alfred-Desrochers.

Depuis, beaucoup de travail s’est fait à l’hôtel de ville pour peaufiner les plans d’aménagement avant de les présenter pour la première fois aux citoyens. Sans obtenir davantage de détails, on sait que le projet d’ensemble consiste à la construction de trois bâtiments commerciaux : un de grande superficie qui abriterait une épicerie et deux de plus petite taille.

Pour le volet résidentiel, le promoteur souhaiterait construire trois bâtiments totalisant une quarantaine de logements. Il s’agirait d’hébergements sous forme locative, mais à longue durée et non pas à court terme de type Airbnb.

« Le dossier a fait beaucoup d’allers-retours entre le promoteur et nos équipes, dont le Comité consultatif d’urbanisme, pour peaufiner le projet et trouver un bel équilibre qui répond à plusieurs besoins en services de proximité et d’habitation, en plus de revitaliser le coeur villageois », soutient la mairesse du Canton d’Orford, Marie Boivin.

Des travaux dès le printemps prochain?

Cette dernière se réjouit qu’environ 25% du terrain soit préservé dans son état naturel, en plus de l’aménagement d’un sentier pour les vélos. À son avis, ce projet ne devrait pas être le théâtre de déchirements sur la place publique. « Je ne suis pas inquiète en ce sens, puisque ça fait plusieurs années que les citoyens souhaitent avoir une épicerie à Orford. La consultation sera justement une occasion d’écouter les commentaires, de voir si des améliorations peuvent être apportées et de s’assurer que rien ne nous a échappé. Pour moi, c’est un exercice qui ne peut qu’être positif. »

Après cette rencontre publique, le conseil municipal entamera l’adoption des projets de règlements sous la forme d’un PPCMOI (projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble). Cet outil d’urbanisme permet d’autoriser des projets qui ne cadrent pas entièrement avec certains paramètres de la réglementation, tout en assurant une intégration optimale dans le secteur visé.

Si tout se déroule comme prévu, les travaux pourraient débuter dès le printemps 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires