Le manque de bénévoles fragilise Nez rouge

Par Dany Jacques
Le manque de bénévoles fragilise Nez rouge
. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

TRANSPORT. À la veille des soirées habituellement plus occupées, l’Opération Nez rouge de Magog s’inquiète, une fois de plus, d’un manque de bénévoles pour épauler l’organisme.

Le coordonnateur local Jimmy Dessureault redoute la suite des événements. «On a cette fragilité de dépendre des bénévoles et de leur faculté de se rendre jusqu’à plus tard dans la nuit, explique-t-il. On aurait aimé avoir plus de présences bénévoles, ce qui nous permettra d’aller jusqu’à la fin de l’année.»

Assurés par 42 bénévoles, les 63 transports du week-end dernier demeurent bien en dessous des statistiques habituelles. C’est à peine plus que les 33 raccompagnements de la première fin de semaine. 24 bénévoles étaient alors présents pour assurer des retours à la maison sécuritaires.

L’organisation insiste sur le recrutement de bénévoles. Nez Rouge risque de refuser des transports de plus longue distance par manque d’effectifs. Le service pourrait aussi se terminer plus tôt dans la nuit. «On relance les citoyens de Magog et des environs, ainsi que les entreprises locales à venir faire une soirée, invite M. Dessureault. On dit que l’essayer, c’est l’adopter.»

Nez rouge sera en fonction à Magog tous les vendredis et samedis d’ici le 31 décembre, à l’exception du 23 et 24 décembre. Les personnes qui souhaitent faire du bénévolat peuvent communiquer au magog@operationnezrouge.com .

819 780-8676 est le numéro de téléphone pour demander un raccompagnement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires