Le chantier s’active sur le chemin du Lac-d’Argent à Eastman

Par Dany Jacques
Le chantier s’active sur le chemin du Lac-d’Argent à Eastman
Les travaux de 6,5 M$ se poursuivront jusqu'à l'été 2023. (Photo : gracieuseté)

TRANSPORTS. Les travaux de construction sur le chemin du Lac-d’Argent ont finalement débuté lundi dernier (7 novembre), et ce, après de longs mois de préparation.

Estimé à 6,5 millions de dollars, ce chantier devrait s’échelonner jusqu’à l’été prochain. La Ville recevra au moins 3,5 M$ en subventions pour l’aider à payer la facture totale. Le conseil conserve l’espoir de bonifier cette aide financière grâce à une possible contribution d’Ottawa.

Les travaux consistent à revamper, élargir et sécuriser cette route qui longe le lac du même nom. Cette cure de jouvence s’effectuera entre la route 112 et le chemin des Diligences. La Municipalité en profitera pour changer la désuète conduite d’aqueduc entre la route 112 et le chemin du Théâtre. L’autre section demeurera sans conduite, mais ses riverains profiteront néanmoins d’un chemin refait.

S’ajoutera un trottoir pour sécuriser les piétons fort nombreux à cet endroit. De plus, cette route deviendra une voie partagée entre automobilistes et cyclistes. Une signalisation indiquera clairement que les amateurs de vélo y auront autant leur place que les conducteurs de voiture. Tous les usagers devront respecter le Code de la route. La limite de vitesse restera à 30 km/h. Des dos-d’âne et des sections surélevées seront aménagés pour éviter les excès de vitesse.

La mairesse demande aux usagers de la route de respecter les entraves et de faire preuve de prudence jusqu’à la fin des travaux. «Toutes ces interventions sont nécessaires et ont reçu l’autorisation des ministères concernés, informe Nathalie Lemaire. On doit couper quelques arbres et travailler près du lac d’Argent, car on doit élargir une route qui a été construite avant qu’existe la notion de bande riveraine de protection.»

Elle ajoute que la Municipalité n’avait pas vraiment d’autres options pour remplacer une conduite d’aqueduc en fin de vie, datant de 1968. Eastman en profite donc pour revamper le chemin. «De plus, on doit couper des arbres et déplacer des poteaux afin d’élargir la route et sécuriser les réseaux électrique et téléphonique», détaille Mme Lemaire.

INQUIÉTUDES

La présidente des Amis du chemin du Lac-d’Argent, Colette Provost, demeure inquiète face à l’ampleur des travaux. «La coupe d’arbres, qui n’est pas terminée, nous offre un paysage de catastrophe, déplore-t-elle. La tristesse nous envahit. Nous assistons impuissants à la destruction des arbres qui bordent notre chemin et craignons que des maisons ne s’écroulent dans un glissement de terrain. Ces coupes se trouvent pourtant dans la zone de 15 mètres, supposément protégée, bordant le lac». Voir photo ci-bas.

Nathalie Lemaire réplique en excluant toute forme de glissement de terrain. Elle fait confiance à l’expertise des spécialistes en télécommunications et des ingénieurs, tout en précisant que quelques murs de soutènement seront mêmes solidifiés. «Il y aura même moins de pannes de courant, car les poteaux seront installés en respectant de nouvelles normes», termine-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires