LAMRAC tire un trait sur sa Brocante annuelle

Par Patrick Trudeau
LAMRAC tire un trait sur sa Brocante annuelle
Le Brocante du Marais permettait de donner une seconde vie à des milliers d'articles usagés. LAMRAC encourage maintenant la population à donner leurs items à d'autres organismes de la région. (Photo : (Photo archives/LAMRAC))

FINANCEMENT. L’Association du Marais de la Rivière aux Cerises (LAMRAC) a annoncé l’abandon de son activité de financement, la Brocante du Marais, qui lui permettait de récolter chaque été entre 8000 et 11 000 $.

Considérant que cet événement exigeait énormément d’énergie (réception, tri, empaquetage) et d’espace pour l’entreposage des items, l’organisme préfère dorénavant explorer d’autres méthodes de financement. 

Les responsables en profitent pour remercier les bénévoles qui ont donné de leur temps au cours des dernières années et ils rappellent l’importance de donner une seconde vie à des articles usagés. « Toutes les raisons sont bonnes pour continuer de donner vos objets réutilisables plutôt que de les jeter », peut-on lire dans un communiqué émis par LAMRAC.

On indique d’ailleurs quelques endroits où l’on peut disposer de ses items à donner:

–  Comptoir familial de Magog (145, rue LaSalle): vêtements, souliers et accessoires.

–  Bacs de Récupex (Écocentre Magog, École Montessori, Carrefour Santé globale): vêtements et souliers

–  Bibliothèque Memphrémagog (90, rue St-David, Magog): livres.

–   Les Aubaines en Folie (195, rue Principale Est, Magog): vêtements, petits meubles et articles divers

–   Braderie du Centre des femmes (284, St-Patrice Ouest, Magog): petits électros, articles de cuisine, vaisselle.

–   Centre d’aide Magog – Le cœur sur la main (99, rue Sloan): électroménagers en bon état de fonctionnement

–    Abris de réemplois aux écocentres de Magog et Orford: meubles et autres gros articles réutilisables.

Enfin, LAMRAC précise que la vente d’objets usagés s’avère une alternative tout aussi valable. « Mettre en vente les objets que l’on ne veut plus est tout aussi écologique et peut permettre d’arrondir les fins de mois. Vendre à bon prix un objet en bon état, ça fait aussi des heureux ».

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires