L’Abbaye célèbre son premier centenaire parmi ses moines

Par Dany Jacques
L’Abbaye célèbre son premier centenaire parmi ses moines
Le frère Anselme Gravelle a célébré son 100e anniversaire de naissance, le 8 avril dernier. (Photo : tirée de Facebook)

SOCIÉTÉ.  L’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac a célébré les 100 ans du Frère Anselme Gravelle, le 8 avril dernier. Il s’agit du premier moine à atteindre cet âge vénérable dans ce monastère érigé en 1912.

Frère Gravelle est arrivé à l’abbaye en 1940 à l’âge de 18 ans. Le monastère bénédictin est alors en bois, tandis que le bâtiment principal qu’on connaît aujourd’hui est en construction.

Dans une entrevue diffusée sur la page Facebook de l’Abbaye 82 ans après son arrivée, il raconte son arrivée à Saint-Benoît après un passage au Petit Séminaire d’Ottawa. «Je voulais devenir prêtre dès la fin de mon primaire, mais on m’a dit au Séminaire que je n’étais pas fait pour devenir prêtre, témoigne-t-il. J’ai alors pensé à l’abbaye pour ne plus jamais la quitter.»

Frère Gravelle a pu porté l’habit de moine seulement un mois après son arrivée. Il a travaillé à la fromagerie et à la ferme, même s’il avait presque peur des animaux. Pendant 12 ans, il a trait les vaches, labouré les champs et travaillé à la sucrerie. 

Il est un des visages connus du monastère, car il y a accueilli des gens pendant une quarantaine d’années à titre de portier.

Il a consacré sa vie au travail, au silence et au recueillement. «La prière demeure le temps fort des moines et j’ai toujours été présent aux offices religieux. Je n’ai jamais été mécontent et j’ai eu une vie très heureuse», confie-t-il dans une forme splendide pour ses 100 ans.

Ce centenaire est natif d’Ottawa. Il est l’aîné d’une famille de 11 enfants. Son frère Gérard est venu le rejoindre et une de ses soeurs est également une religieuse bénédictine.

La COVID bouscule le week-end pascal

Rappelons que l’Abbaye Saint-Benoit-du-Lac est dans l’obligation de fermer son église et sa boutique en raison d’une éclosion de la COVID-19 au sein de cette communauté bénédictine.

Les messes sont interrompues pour une durée indéterminée afin de protéger les visiteurs.

Par prudence pour la sécurité de tous, l’Abbaye a également choisi de fermer temporairement la boutique jusqu’à jeudi prochain (21 avril) inclusivement.

Via sa page Facebook, la direction de l’Abbaye assure que l’éclosion est sous contrôle et que tous les moines se portent bien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
L.Béland
L.Béland
1 mois

Tout de même 80 ans au monastère ce doit être un record ! Impressionnant !