La pression immobilière au cœur des élections à Eastman

Par Dany Jacques
La pression immobilière au cœur des élections à Eastman
Les candidates à la mairie sont Heidi Fortin et Nathalie Lemaire. (Photo : Photos gracieuseté)

POLITIQUE. Après un débat consacré à l’environnement et la diffusion d’un reportage à l’émission Enquête la semaine dernière, on peut dire que la pression immobilière est au cœur de la course à la mairie à Eastman.

Les candidates Nathalie Lemaire et Heidi Fortin en sont conscientes, mais divergent sur cette question qui crée des remous dans ce petit village. Ces tensions municipales ont même contribué à la démission d’Yvon Laramée, qui était maire d’Eastman depuis presque huit ans.

Mme Lemaire lui a temporairement succédé en août dernier. Elle sollicite maintenant un mandat de quatre ans à la mairie après 12 ans à titre de conseillère municipale. Elle précise que la Municipalité assure déjà un contrôle très serré sur les promoteurs immobiliers, en plus d’appliquer des règles parfois plus sévères que celles incluses dans le nouveau schéma d’aménagement de la MRC.

«La protection de l’environnement a toujours été une priorité et le sera toujours pour l’avenir, comme le prouvent nos actions des dernières années, souligne Mme Lemaire. On a constamment amélioré nos pratiques, tellement que les promoteurs nous trouvent très sévères.»

À l’inverse, Mme Fortin, une conseillère sortante après un mandat de quatre ans, souhaite que les élus exercent un contrôle accru. Elle suggère une pause et un moratoire sur le développement immobilier, le temps de constater l’état des lieux et de mieux réfléchir aux orientations à donner pour l’avenir.

«Le nouveau schéma d’aménagement de la MRC nous aidera, mais on pourra, à titre de Municipalité, aller encore plus loin dans nos contraintes, si on le souhaite, observe-t-elle. Je veux aussi traiter tout le monde sur le même pied d’égalité. »

IMAGINONS EASTMAN

La pression politique du regroupement Imaginons Eastman est également un enjeu dans cette élection. L’un des porte-paroles de ce groupe de citoyens, Claude Desautels, est l’un des candidats à un poste de conseiller, mais il assure qu’il a quitté ce mouvement.

Il figure également dans l’équipe «officieuse» de Mme Fortin, en compagnie de Léonore Pion, Ann Marie-Larivière, Lucie Lanteigne, Agnès Mager Grandmaison et Lucie Mager. Ce groupe est identifié comme étant proche d’Imaginons Eastman, ce que réfute la candidate à la mairie. «Je ne suis pas membre d’Imaginons Eastman, mais j’ai beaucoup d’affinités avec le groupe Eastman Vert, qui regroupe plutôt de jeunes familles, tout comme ces autres candidats qui m’appuient et qui partagent les mêmes valeurs que moi.»

Nathalie Lemaire se présente à titre indépendant, mais souhaite publiquement travailler avec les candidats sortants pour le prochain mandat. Ce sont Maurice Séguin, Carol Boivin et Patrick McDonald. Elle souhaite que les électeurs sélectionnent une variété de candidats expérimentés et recrues, afin d’obtenir à la fois de nouvelles idées et de poursuivre dans la continuité. «J’offrirai mon entière collaboration à tous les élus», assure-t-elle.

Pour sa part, Heidi Fortin favorise une plus grande ouverture et écoute à l’Hôtel de Ville, tout en prônant de «nouvelles pratiques novatrices».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires