La Fondation de l’hôpital de Memphrémagog a investi plus d’un demi-million

Par Patrick Trudeau
La Fondation de l’hôpital de Memphrémagog a investi plus d’un demi-million
L'équipe de la Fondation de l'Hôpital, composée d'Élise Roberge (adjointe), Pascale Forand (coord. communications et événements) et Pascale Gingras (dir. gén.) a dû user d'imagination pour récolter du financement au cours de la dernière année. (Photo : gracieuseté – Kim Gaudreau)

SANTÉ. Malgré le contexte sanitaire qui a bousculé la tenue de nombreux événements, la Fondation de l’Hôpital de Memphrémagog trace un bilan fort positif de la dernière année qui se caractérise notamment par des investissements totalisant 519 574 $.

Ces investissements ont été effectués dans trois volets principaux, soit le soutien à la personne en perte d’autonomie, les services à la communauté ainsi que le secteur hospitalier et la clinique externe.

Le déménagement du centre de prélèvements aux Galeries Orford, les unités mobiles d’interventions communautaires et les améliorations apportées au milieu de vie des aînés hébergés font partie des principales initiatives appuyées par la Fondation.

Après avoir vu tous ses événements en présentiel être annulés en raison de la COVID, l’équipe de la Fondation a dû faire preuve d’imagination pour faire naître des activités de financement différentes. Les événements à domicile et en mode virtuel ont alors pris la relève. «La crise sanitaire est venue bouleverser nos habitudes, mais n’a pas eu raison de notre créativité, ni de notre volonté», a lancé le président de la Fondation de l’Hôpital, Alan Kezber.

«Dans un contexte complètement inconnu qui nous obligeait à constamment réinventer certaines règles de la philanthropie, nous avons saisi l’occasion de nous démarquer», renchérit la directrice générale de la Fondation, Pascale Gingras.

Cette dernière n’a pas manqué aussi de souligner l’apport de trois entreprises locales (Fitch Bay Café, Savon des Cantons et l’Atelier de mes pensées) qui remettent une partie de leurs profits à la Fondation via la vente d’un produit spécifique.

Enfin, l’organisme magogois confirme qu’aucun événement en présentiel n’aura lieu avant le 31 décembre 2021, en raison du climat sanitaire qui continue de préoccuper la santé publique. «La montée actuelle des cas, le risque d’éclosion et les nombreuses restrictions sanitaires sont des éléments qui nous poussent à prendre cette décision. Considérant que la Fondation a pour mission de soutenir la santé et le bien-être de notre communauté, rassembler des gens n’est pas une idée raisonnable dans les circonstances», conclut Mme Gingras.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires