La bonne nouvelle: décollage réussi pour La Fusée – Marché de proximité de Bolton-Est

Par Pierre-Olivier Girard
La bonne nouvelle: décollage réussi pour La Fusée – Marché de proximité de Bolton-Est
On reconnaît sur la photo Jannick Leblanc, Anabel Faubert et Jean-Philippe B. Couture. (Photo : Le Reflet du Lac – Caroline Gaudreau)

AFFAIRES. Déjà considéré comme un endroit emblématique par son imposante enseigne, le Dépanneur Fusée atteint de nouveaux sommets en se transformant en véritable magasin général, où il est maintenant possible de remplir son panier d’épicerie de produits frais et locaux.

Ce nouveau «décollage» explique d’ailleurs le changement de nom de cette entreprise de Bolton-Est qui devient «La Fusée – Marché de proximité». Car comme l’explique l’un des copropriétaires Jannick Leblanc, lui et ses partenaires ont travaillé d’arrache-pied  ces derniers mois pour réaménager l’intérieur du commerce et ainsi, sortir du moule d’un simple dépanneur. «Notre vision est vraiment de créer une ambiance de magasin général. Les gens de la place doivent se rendre à Magog, Eastman ou Cowansville pour faire leur épicerie, ce qui n’est pas à côté. Alors on s’est dit pourquoi ne pas aménager notre propre épicerie, mais en gardant le cachet typique de cet endroit unique», explique Jannick Leblanc.

Une autre idée derrière ce projet est d’offrir une vitrine et une opportunité pour les producteurs des environs, qui éprouvaient auparavant des problèmes de mise en marché. M. Leblanc et sa conjointe Anabel Faubert sont bien placés pour en parler, eux qui possèdent également une ferme et une savonnerie dans les environs. «Beaucoup de fermiers du coin devaient aller à Montréal pour faire leur mise en marché, ce qui faisait un non-sens à nos yeux. Quand on a vu que le commerce était à vendre, on s’est dit que c’était une occasion à saisir pour y distribuer les produits faits localement et mettre en lumière le savoir-faire des producteurs d’ici», ajoute l’entrepreneur.

Évidemment, avec une enseigne aussi spectaculaire que celle qui venait avec le bâtiment de la route Bolton Pass, les propriétaires espèrent devenir un arrêt incontournable pour les touristes. Ils pensent aux cyclistes de passage ou simplement aux visiteurs en promenade dans les environs. «Pour nous, c’est important de ne pas dénaturer l’endroit, mais plutôt de le mettre en valeur et d’inviter les gens à s’y arrêter, précise-t-il. D’où l’idée d’un magasin général. On ne veut vraiment pas devenir une épicerie fine, avec des prix élevés. On veut rester compétitif pour justement que les gens puissent acheter ce dont ils ont besoin, que ce soit leur viande, leurs fruits et leurs légumes, pour un prix raisonnable.»

Outre Anabel, Jannick et sa fidèle maman, ce projet est porté par Jean-Philippe B. Couture et Marie-Hélène Lacroix.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires