Informatique Orford fête ses 25 ans sur la rue Sherbrooke

Le Reflet du Lac
info@lerefletdulac.com

Informatique Orford fête ses 25 ans sur la rue Sherbrooke
Le succès d'Informatique Orford est le fruit du travail de Gilles Boisvert, qui est entouré sur la photo de ses enfants et employé de longue date, soit Michel Boisvert, René Boisvert, Jonathan Patenaude (employé), Simon Boisvert et Lyne Boisvert. (Photo : (Photo Le Reflet du Lac - Caroline Gaudreau))

AFFAIRES.  Tout comme sa clientèle, Informatique Orford est fidèle à ses origines alors que l’entreprise célèbre cette année son quart de siècle en affaires sur la rue Sherbrooke, à Magog.

Quand le paternel de la famille, Gilles Boisvert, a proposé à ses enfants de démarrer une entreprise dans le domaine de l’informatique à l’hiver 1996, il était sans doute loin de s’imaginer que ce projet serait encore encore bien vivant, 25 ans plus tard.

C’est pourtant ce qui se produit alors que les quatre frères et soeur, soit René, Michel, Simon et Lyne Boisvert, sont toujours en poste comme copropriétaires. Même leur père demeure actif à temps partiel, en se rendant au bureau régulièrement. «On est l’exemple même d’une entreprise familiale, et d’être rendue là, c’est toute une fierté!, se réjouit Lyne Boisvert. Au départ, le but d’ouvrir notre entreprise était de nous créer des emplois à temps plein. On ne voulait pas faire des millions et on le sait qu’un jour, même si on revend notre entreprise, on ne deviendra pas riche. On voulait simplement avoir une «job» dans laquelle on serait heureux. Maintenant, on peut dire que ç’a été une job à vie!»

Une harmonie familiale

Au départ, Informatique Orford a vécu ses premiers moments dans le secteur du Canadian Tire. Toutefois, l’arrivée du Walmart a contraint l’entreprise non pas à déménager d’adresse, mais plutôt à déplacer rien de moins que son bâtiment sur un autre terrain, soit à son emplacement actuel face à la rue Péladeau. 

Une opération inusitée qui s’est heureusement bien déroulée. «D’avoir réussi à traverser toutes ces années et d’être tous là ensemble aujourd’hui, c’est quelque chose de spécial. Comme tout le monde est actionnaire à parts égales, on est tous un peu patron à notre façon. Mais chacun a ses responsabilités, donc on ne se marche pas sur les pieds et on s’entend bien.»

De clients à connaissances

Si l’entreprise est parvenue à tirer son épingle du jeu face à la compétition, comme les grandes surfaces, c’est grâce justement à son approche plus «familiale», selon Mme Boisvert. «On est vraiment reconnu pour notre service à la clientèle. On aide les clients qui viennent nous voir et notre but n’est pas de leur vendre quelque chose à tout prix, au contraire. Je dis clients, mais ce sont plutôt  des connaissances, car après tout ce temps, on commence à les connaître pas mal!»

En plus de vendre des ordinateurs et des pièces, Informatique Orford se spécialise principalement dans la réparation. La copropriétaire soutient que bien des gens devraient passer à sa boutique avant d’envisager de remplacer un ordinateur qui semble désuet. «Parfois, il suffit d’investir 100 $ ou 150 $ dans son ordinateur pour lui donner une deuxième vie. Tout dépend des besoins de la personne. Nos délais de réparation sont assez compétitifs également, soit entre deux et trois jours pour un bris normal. Même si c’est rapide, certains trouvent ça trop long, alors on leur suggère simplement de payer le tarif d’urgence. Comme vous voyez, il y a une solution pour tout!», conclut Mme Boisvert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires