Entente de principe entre la SÉPAQ et ses employés

Par Pierre-Olivier Girard
Entente de principe entre la SÉPAQ et ses employés
Le camping sera de retour dans la région de Memphrémagog et presque partout au Québec dès lundi prochain. (Photo : gracieuseté - Jean-Pierre Huard/Parc national du Mont-Orford/Sépaq)

NÉGOCIATIONS. Après d’intenses négociations, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et ses employés en sont venus à une entente de principe, ce matin.

La grève est donc évitée de peu, au grand plaisir des vacanciers qui pourront profiter de leurs vacances dans l’un ou l’autre des parcs nationaux du Québec.

Au Mont-Orford, un arrêt de travail aurait signifié la fermeture des plages et des stationnements du lac Fraser, tout comme l’accès au lac Stukely (via la route 1). De plus, les services de location d’embarcation nautiques, des chalets EXP et Nature, et des casse-croûte auraient aussi été affectés.

Notons que le texte découlant de cette entente de principe sera rédigé au cours des prochaines semaines, avant d’être soumis à l’approbation des membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).

Pour le moment, aucune information sur cet accord n’a été dévoilée publiquement.

«Je tiens à remercier les équipes de négociation et le conciliateur pour le travail effectué. Outre l’employeur et son personnel, c’est aussi l’ensemble des Québécois qui pourront bénéficier de cette entente, tout spécialement en cette période estivale où les vacances sont à l’agenda de plusieurs», soutient par écrit le ministre responsable de l’Administration gouvernementale, Christian Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires