Un joyau patrimonial de Stanstead vendu 1,1 million $

Par Dany Jacques
Un joyau patrimonial de Stanstead vendu 1,1 million $
Ce domaine construit en 1810 a déjà appartenu à l'épouse de l'inventeur de l'insuline.  (Photo : gracieuseté - Remax)

IMMOBILIER. Une résidence construite en 1810 à Stanstead a été vendue au coût de 1,1 million de dollars au début du mois de mars.

Selon le courtier immobilier de Remax, Sacha De Santis, il s’agit d’un joyau patrimonial particulièrement bien conservé par les vendeurs. «Il ne s’agit pas d’une transaction historique pour son prix, mais ce domaine est unique par sa beauté, sa conservation, son style colonial, son immensité et son histoire», résume-t-il.

Les acheteurs sont de la région de Montréal et auraient des projets pour cette propriété ayant déjà été un gîte touristique et une salle à manger réputée.

Un domaine historique, en effet, car une physicienne et obstétricienne de renommée internationale, Lady Henrietta Ball-Banting, a habité dans cette demeure également appelée Domaine Lee Farm.

Même si son nom résonne moins dans la mémoire collective des Canadiens que celui de son conjoint, Lady Banting a été en 1948 la première femme canadienne à être admise au « Royal College of Obstetrics and Gynaecologists » de Londres. En outre, elle a obtenu la même année un poste d’enseignante à Hong Kong.

Sur le site web des « Moments déterminants du Canada », on apprend qu’elle a plaidé pour la présence accrue des femmes dans la profession médicale, « allant jusqu’à déclarer qu’elles étaient plus aptes que les hommes à œuvrer en santé publique et en médecine sociale ».

Elle était une obstétricienne accomplie, championne de la prévention du cancer du sein au Canada par la mammographie systématique. 

Un conjoint célèbre

Elle a rencontré Frederick Banting en terminant sa maîtrise à Toronto en 1938. Cet homme est nul autre que le détenteur du prix Nobel de médecine avec un collègue en 1923 pour la découverte de l’insuline. On qualifie cette réalisation comme une grande percée médicale qui a sauvé la vie à d’innombrables malades souffrant du diabète. Il est considéré comme un héros national, un chirurgien et un chercheur passionné.

Le couple se marie, mais Sir Banting décède deux ans plus tard dans un écrasement d’avion lors de la Deuxième Guerre mondiale (1941). Lady Banting a acheté le domaine du boulevard Notre-Dame en 1951 pour y passer ses étés. Née à Stanstead en 1913, Mme Banting est décédée à 64 ans. Elle est inhumée à Toronto près de son défunt époux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
sylvain bourassa
sylvain bourassa
3 mois

j’aurais aimé voir l’intérieur de la maison