Bientôt des chalets autour d’un lagon chauffé en Estrie?

Par Dany Jacques
Bientôt des chalets autour d’un lagon chauffé en Estrie?
Les lagons géothermiques québécois seront inspirés du célèbre Blue Lagoon en Islande (photo). (Photo : gracieuseté - surangaw - stock.adobe.com)

IMMOBILIER. Même s’il vient d’annoncer son intention d’investir 300 millions de dollars dans Charlevoix, le promoteur Louis Massicotte maintient le cap pour également construire d’autres chalets autour d’un semblable lagon géothermique en Estrie.

300 chalets locatifs doubles et un plan d’eau de 120 000 pieds carrés chauffé douze mois par année à 38°C sont dans la mire du fondateur des géoLagon à Petite-Rivière-Saint-François. On parle de «chalets du futur» et d’importantes retombées économiques d’un côté, mais on craint aussi des dommages à l’environnement, d’un autre côté. 

En entrevue, M. Massicotte assure que la construction des «Soleils Village» n’émettra aucun rejet dans l’environnement. «On utilisera l’énergie de la terre et du soleil, ajoute-t-il. On dévoilera bientôt notre technologie.»

M. Massicotte demeure peu bavard sur l’emplacement estrien. Il a identifié Petite-Rivière-Saint-François (Charlevoix) et Sainte-Adèle (Laurentides) pour ses premiers projets, mais il préfère se donner du temps pour dévoiler le secteur ciblé dans la région. Impossible de savoir dans quelle MRC. On sait seulement qu’il lorgne l’axe de l’Autoroute 10 pour aménager son lagon chauffé et des chalets dont certains seront offerts en location à court terme. 

«J’ai un terrain bien précis en tête, mais je dois respecter mes ententes de confidentialité, signale M. Massicotte. Je peux juste vous dire que 75% des terrains sont déjà réservés en prévente même si les acheteurs ne connaissent même pas la ville ni l’emplacement choisi. C’est du jamais vu.»

Il y voit un réel engouement, surtout avec une fourchette de prix variant de 589 000$ pour un chalet simple à 1 M$ pour un chalet locatif double.

Il cite un sondage réalisé par Léger en mars dernier qui démontre que 56% des Québécois ont de l’intérêt à louer un chalet en bordure d’un lagon quelques jours ou à venir s’y baigner. Selon ces mêmes statistiques, les régions de Québec, des Laurentides et de l’Estrie sont nez à nez au sommet des régions favorites pour vivre cette expérience inspirée des lagons européens et du Blue Lagoon islandais.

M. Massicotte s’enthousiasme en parlant de ses projets, mais ses intentions demeurent méconnues dans la région de Memphrémagog. Un rapide tour de table a décelé de la perplexité et des doutes chez des élus et des acteurs économiques. La MRC et Tourisme Cantons-de-l’Est n’ont jamais entendu parler des projets élaborés par M. Massicotte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires