Des voisins contestent l’évaluation foncière de l’ex-Difco

Par Dany Jacques
Des voisins contestent l’évaluation foncière de l’ex-Difco
Une vingtaine de propriétaires se joignent au Collectif du Quartier-des-Tisserands pour déposer des requêtes en révision de l’évaluation foncière avant le 30 avril. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

TAXES. Une vingtaine de propriétaires du Quartier-des-Tisserands demandent une révision de leur évaluation foncière, car ils jugent «injuste et illogique» que le propriétaire de l’ex-Difco ne paie que 1,53 $ de taxes par année.

Ces gens étaient épaulés par le Collectif du Quartier-des-Tisserands dans leur démarche, jeudi matin devant l’hôtel de ville de Magog.

Ils demandent plus précisément une réduction de leur compte de taxes ou un ajustement à la hausse de l’ancien complexe de textile évalué à seulement 200 $.

Jean-Charles Blais est l’un des propriétaires qui contestent l’évaluation de ses propriétés. «C’est frustrant et inéquitable de payer plus cher de taxes que le propriétaire d’une ancienne usine qui vaut pourtant beaucoup plus cher sur le marché. Je demande que l’ex-Difco soit évalué 2 millions de dollars, comme au moment de sa fermeture en 2011», espère-t-il.

Plus de détails dans notre édition imprimée du 1er mai.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Usine Difco à Magog: une valeur foncière «légèrement» à la hausse - Le Reflet du Lac
3 années

[…] Le demande des propriétaires et du Collectif du Quartier-des-Tisserands a déjà été entendue (voir autre texte), mais la valeur de l’ancienne usine Difco n’apaisera probablement pas les […]