D’autres bâtiments dans la mire de William Belval au centre-ville de Magog

Par Dany Jacques
D’autres bâtiments dans la mire de William Belval au centre-ville de Magog
(Photo : Le Reflet du Lac – Dany Jacques)

AFFAIRES. L’ancien magasin Rossy n’est pas encore démoli que le promoteur William Belval confirme l’acquisition de deux autres terrains stratégiques au centre-ville de Magog. Il reluque également d’autres bâtiments toujours situés sur la rue Principale.

L’homme d’affaires confirme l’acquisition du terrain vacant situé à l’intersection des rues Merry et Principale Ouest. Aucun projet ni plan n’a été déposé jusqu’à maintenant. M. Belval spécifie néanmoins que les nouveaux règlements adoptés par le conseil lui permettront d’ériger un bâtiment similaire à celui projeté au 494, rue Principale Ouest (ancien Rossy).

On parle donc d’un projet commercial et résidentiel, mais avec moins de 30 unités de condominium. La vocation location à court terme y sera possible. La hauteur pourrait atteindre 13,5 mètres et un quatrième étage en retrait.

William Belval possède l’ancien Rossy et le terrain vacant en compagnie de Francis Desrosiers et d’Alexandre Blouin. Il est cependant l’unique propriétaire de l’ancien Dairy Queen, situé entre le Café St-Michel et le Vieux Clocher de Magog. «Je n’ai pas encore de locataire à cet endroit, mais j’attends de choisir le plus intéressant possible pour le centre-ville», signale-t-il.

Il confirme qu’il négocie actuellement avec d’autres propriétaires du centre-ville pour acquérir des propriétés. L’Hôtel Union et Le Grand Central seraient notamment dans sa mire, mais il préfère demeurer discret sur les adresses ciblées.

Il est convaincu que la rue Principale est appelée à changer de visage «pour le mieux» au cours des prochaines années. Il constate que quelques bâtiments ont besoin d’amour ou de rafraîchissement. «On veut contribuer à la relance économique de notre ville avec des projets qui diffèrent entre eux», partage M. Belval.

 

DÉMOLITION PRÉVUE EN DÉBUT 2022

Le bâtiment de l’ancien Rossy et de l’ex-Ressourcerie des Frontières sera démoli en janvier ou février prochain. La construction de l’édifice commercial et résidentiel devrait commencer au printemps 2022. La trentaine d’unités de condominium et les deux commerces pourraient donc être livrés pour le printemps 2023.

Le promoteur Belval affirme que la demande est déjà élevée pour ces deux futures vocations, même si les prix ne sont pas encore dévoilés. Les propriétaires de ces unités d’habitations seront autorisés à louer à court terme via des plateformes de type Airbnb.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires