Crise à Orford 3.0: le conseil municipal donne sa version et souhaite éviter la dissolution

Par Pierre-Olivier Girard
Crise à Orford 3.0: le conseil municipal donne sa version et souhaite éviter la dissolution
La mairesse du Canton d'Orford, Marie Boivin. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

POLITIQUE.  En réaction à la sortie publique des administrateurs d’Orford 3.0 quant à une éventuelle dissolution de l’organisme, le conseil municipal du Canton d’Orford tient à rectifier certains faits, tout en souhaitant que la dissolution de l’organisme soit évitée.

Dans une infolettre envoyée aux citoyens au cours des dernières minutes, le conseil municipal se dit « surpris » et « déçu » de la démission en bloc du conseil d’administration de l’organisme (voir autre texte).

Il précise toutefois que des efforts ont été déployés, et continueront de l’être, pour maintenir les services de sports, de culture et de loisirs à la population. Il donne en  exemple l’octroi d’une aide financière additionnelle d’environ 42 000 $ pour l’embauche d’une deuxième ressource, à la demande de l’organisme.

Un montant qui était toutefois conditionnel au dépôt d’une demande de la part d’Orford 3.0 de reconnaissance comme organisme d’action communautaire autonome auprès du Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports (MELS). Une démarche qui devait être déposée avant la fin de l’année 2022 et qui n’aurait pas été faite, selon le conseil municipal. 

Ce dernier ajoute que deux locaux ont été proposés à l’organisation pour lui permettre d’aménager un local permanent en attendant la construction du pavillon communautaire. Deux options qui auraient toutefois été refusées par les administrateurs.

« Étant donné la situation de crise que traverse Orford 3.0, la Municipalité souhaite offrir son aide afin de soutenir les initiatives visant à créer une relève au sein du conseil d’administration et éviter la dissolution de l’organisme. Le conseil municipal réitère sa demande de rencontre auprès d’Orford 3.0 afin de trouver des solutions pour assurer une transition harmonieuse et rassure la population de l’importance qu’il accorde aux loisirs et à la vie communautaire pour Orford », peut-on lire dans l’infolettre. 

Les élus rappellent que le Canton d’Orford est le principal subventionnaire d’Orford 3.0, avec un financement annuel s’élevant à 60 000 $, ce qui représente environ 50% de son budget. 

Finalement, la Municipalité invite les citoyens intéressés à se mobiliser afin de poursuivre la mission de l’organisme à participer à l’assemblée générale spéciale du 26 janvier à 19 h 30, à l’hôtel de ville. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires