Corridor de sécurité: une opération policière en mémoire du policier magogois Vincent Roy

Par Pierre-Olivier Girard
Corridor de sécurité: une opération policière en mémoire du policier magogois Vincent Roy
L'opération de sensibilisation de la Régie de police de Memphrémagog s'est tenue sur la rue Sherbrooke, près de la rue Saint-Jacques Est. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

SÉCURITÉ. À l’instar d’autres services policiers au Québec, la Régie de police de Memphrémagog (RPM) a tenu aujourd’hui une opération de sensibilisation sur le corridor de sécurité en mémoire de l’agent Vincent Roy, décédé en service après avoir été percuté par un véhicule.

La date du 1er décembre marquait le 10e anniversaire du décès de cet ancien policier du Service de police de Bromont. Ce dernier effectuait une interception de routine lorsque le miroir d’un camion l’a happé directement au niveau de la tête, lui causant des blessures fatales.

Ce décès avait secoué le milieu policier, particulièrement celui de la RPM puisque le policier Roy était non seulement originaire de Magog, mais il était aussi le neveu du directeur en service à l’époque, Guy Roy.

«C’était un père de 37 ans qui avait travaillé à la GRC avant. C’était vraiment un chic type», se souvient le lieutenant Carl Pépin, qui était à l’emploi de la RPM au moment du drame.

«Le corridor de sécurité a été instauré depuis cet événement et malheureusement, il y a encore beaucoup de travail à faire pour assurer son respect. Les gens sont pressés et n’ont pas le réflexe de freiner quand ils voient un obstacle en bordure de route. Pourtant, c’est un geste très simple à faire», poursuit le policier.

Depuis l’entrée en vigueur de ce règlement, la RPM a remis 37 constats d’infraction pour non-respect du corridor.

La version complète de cet article sera publiée dans l’édition papier du journal Le Reflet du Lac.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires