Compte de taxes: hausse entre 4% et 5% au Canton d’Orford

Par Pierre-Olivier Girard
Compte de taxes: hausse entre 4% et 5% au Canton d’Orford
La mairesse du Canton d'Orford, Marie Boivin. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Dany Jacques)

FINANCES.  Comme dans bien d’autres municipalités du Québec, les Orferois devront contribuer davantage aux finances publiques en 2023, alors que le conseil municipal a adopté lundi soir une hausse de taxes variant entre 4 et 5%.

Ce sont les citoyens possédant des propriétés desservies par les services d’aqueduc et d’égout qui paieront davantage, avec une hausse de 5%. Pour une résidence évaluée aux alentours de 400 000 $, cette augmentation correspond à un montant d’environ 126 $. 

Pour une résidence située dans un secteur non desservi ou en partie desservi, on parle d’une hausse qui se situe entre 4% et 4,8%. 

Ces augmentations s’expliquent par des coûts additionnels importants dans plusieurs départements. En seulement un an, les dépenses de la Municipalité ont bondi de 9,5%, passant de 10,6 M$ à 11,6 M$. Les secteurs les plus touchés sont ceux de l’administration avec des hausses de salaire et l’embauche de personnel (+10,2%), du transport avec la voirie et le déneigement (+8,3%) et de l’hygiène du milieu qui comprend l’aqueduc, les égouts et les matières résiduelles (+8,9%). 

Une hausse pour payer l’épicerie

Pour expliquer cette décision, la mairesse du Canton d’Orford, Marie Boivin, soutient que la hausse de taxes permettra de payer des services essentiels qui sont inévitables. «Ça nous sert simplement à payer l’épicerie. Les coûts augmentent partout, même en étant sages dans nos décisions. Il faut donc faire des choix. Heureusement, on a la chance d’être une ville qui se développe avec des revenus à la hausse, notamment les droits de mutation, qui nous permettent de limiter la hausse et équilibrer le budget», explique Mme Boivin.

Lors de la même séance publique, le conseil municipal a dévoilé son plan triennal d’immobilisations 2023-2025. Parmi les principaux projets à venir, la Municipalité injectera 2 M$ pour démarrer le développement de son terrain municipal situé derrière La Mie d’Orford. On utilisera ces fonds notamment pour ouvrir la rue et installer les services municipaux. «C’est une première étape pour aménager ce grand espace où sera implanté notamment le pavillon communautaire. On réservera un terrain pour un futur Centre de la petite enfance, même s’il n’y a pas de projet à l’heure actuelle», précise-t-elle.

L’an prochain, on prévoit également investir dans le réseau cyclable et piétonnier (1,4 M$) et remplacer les conduites d’égout dans le secteur Chéribourg (1,4 M$). Des travaux majeurs de voirie pourraient aussi être effectués dans le secteur de la Chaîne-des-Lacs, mais ceux-ci sont conditionnels à l’obtention d’une subvention qui n’est pas encore confirmée. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires