Chaque citoyen produit 573 kg de déchets par année

Par Dany Jacques
Chaque citoyen produit 573 kg de déchets par année
La championne de la valorisation des déchets est Eastman avec un taux de 63,6 %. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

ENVIRONNEMENT.  Les 30 000 tonnes de matières gérées par les Municipalités de la MRC de Memphrémagog en 2021 démontrent que chaque citoyen produit annuellement 573 kilogrammes (kg) de déchets, de matières recyclables et organiques, ainsi que des items disposés dans les écocentres ou les collectes de verre.

Il s’agit d’une baisse par rapport au sommet de 2020, mais une première diminution depuis 2015. C’est presque au même niveau qu’il y a dix ans.

« La tendance à la hausse des matières prises en charge par les municipalités depuis dix ans rappelle l’importance de mettre en place des mesures de réduction à la source et de réemploi « , lit-on dans le rapport annuel des déchets résidentiels récemment déposé par la MRC.  

Potton est la ville qui gère la plus grande quantité de matières per capita avec 821 kg. Il s’agit d’une légère baisse en un an, mais d’une hausse sur une période de dix ans. La championne est Stukely-Sud avec 378 kg par personne, comparativement à la moyenne régionale de 573 kg (près de 1300 livres).

Eastman championne de la valorisation

Les matières gérées représentent le total des déchets ou des objets qui sortent des résidences. De ce nombre, une partie de ces matières est recyclée ou valorisée par le compostage, le recyclage ou la réutilisation du bois de construction, par exemple. 

Pour connaître la quantité de ce qui est détourné du dépotoir par rapport à ce qui est destiné à l’enfouissement, la MRC calcule un taux de diversion. Il s’agit de la proportion entre le total des matières valorisées et le total des matières gérées. 

« Bien qu’il soit demeuré relativement stable entre 2013 et 2016, ce taux a toutefois progressé au cours des dix dernières années, pour atteindre près de 61% en 2021. Au cours de la dernière année, le taux de diversion a progressé dans quatre municipalités, mais a reculé dans cinq autres », observe-t-on dans le bilan.

La championne est Eastman avec 63,6 % de valorisation, ce qui signifie que le reste va au dépotoir.  Austin, Ayer’s Cliff, Canton de Hatley, Magog, Canton d’Orford, Sainte-Catherine-de-Hatley, Saint-Étienne-de-Bolton et Canton de Stanstead font également bonne figure avec un taux de diversion de plus de 60%.

À l’inverse, le cancre de la diversion est Stukely-Sud avec 35,2%. À cet endroit, cela signifie qu’il y a davantage de déchets enfouis au dépotoir que de matières valorisées. Étrangement, Stukely-Sud se trouve au bas du classement de la valorisation même si elle produit le moins de déchets dans toute la MRC (voir plus haut).

Moins d’enfouissement au Canton de Hatley et à Saint-Étienne-de-Bolton

En 2021, l’enfouissement a diminué de plus de 500 tonnes et correspond à une quantité de 226 kg/personne, soit une quantité moindre que celle de l’année précédente (240 kg/personne). Ainsi, malgré l’augmentation de la population, le poids de matières éliminées a diminué à 12 000 tonnes.

La donnée qui réjouit le plus Mélanie Desautels, coordonnatrice des services professionnels à la MRC, est justement cette réduction du tonnage à l’enfouissement.  » Cette diminution de 500 tonnes est significative, car nous étions en augmentation depuis 2016. « 

Selon le document de la MRC, le tonnage varie grandement d’une municipalité à l’autre, passant de 144 à 398 kg/personne.  » Entre 2021 et 2020, seulement 3 municipalités ont vu leur quantité par personne augmenter « , lit-on.

Les deux villes acheminant le moins de déchets au site d’enfouissement sont le Canton de Hatley avec 144 kg par citoyen et 148 kg à Saint-Étienne-de-Bolton. À l’inverse, les résidents de Potton (398 kg par personne) et North Hatley (321 kg) trônent au bas du classement pour la plus grande quantité de déchets acheminés au dépotoir.

Ces écarts sont importants compte tenu la moyenne de 226 kg per capita.

La meilleure amélioration sur dix ans est à Orford

La meilleure amélioration sur 10 ans est à Orford qui a coupé presque de moitié sa quantité de déchets à l’enfouissement. Eastman et Bolton-Est ont aussi connu des baisses significatives. À l’inverse, la population de Stanstead, Sainte-Catherine-de-Hatley, Potton, North Hatley et Hatley achemine davantage de déchets à l’enfouissement depuis une décennie.

La MRC observe des signes positifs à l’effet que les messages de réduction et de réemploi commencent à se refléter dans nos habitudes de consommation.  » Les prochains bilans permettront de voir si cette tendance générale à la baisse se maintient, ce qui serait une excellente nouvelle, conclut le rapport. Il faut néanmoins se rappeler que les matières résiduelles les plus simples et les moins coûteuses à gérer et celles qui engendrent le moins de pollution sont les matières que nous ne produisons pas. « 

Il a été impossible d’obtenir les performances précises de la MRC comparativement aux objectifs fixés par le gouvernement. Cet exercice se fait aux cinq ans pour plusieurs secteurs regroupés, et non pas seulement pour le volet résidentiel comme mentionné dans les statistiques de cet article.

Malgré des variations à la hausse et à la baisse, la MRC serait sur la bonne voie pour atteindre les cibles du gouvernement, surtout avec l’enfouissement à la baisse et le compostage à la hausse.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires