Canton de Stanstead: la caserne incendie est de retour dans l’actualité

Par Pierre-Olivier Girard
Canton de Stanstead: la caserne incendie est de retour dans l’actualité
La mairesse du Canton de Stanstead, Francine Caron-Markwell. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives)

CONSTRUCTION. Après plusieurs rebondissements, le dossier de la caserne incendie au Canton de Stanstead est revenu à l’ordre du jour des élus, le 5 juillet dernier, avec l’adoption d’un règlement d’emprunt de 1,4 million de dollars.

Alors que la dernière version de ce projet, qui incluait une salle multifonctionnelle, a été bloquée par une victoire de l’opposition lors d’un référendum, les élus ont choisi cette fois-ci d’aller de l’avant avec seulement la caserne. Estimée à 2,1 M$, celle-ci comprendrait notamment quatre portes de garage, des vestiaires, une salle de formation, un bureau, un poste de commande et des espaces techniques.

Le tout à l’usage exclusif des pompiers. «Ce n’est pas une décision qui a fait l’unanimité au conseil, car certains élus tenaient beaucoup à la salle multifonctionnelle, puisqu’ils étaient convaincus de sa nécessité pour les citoyens. Toutefois, si on voulait aller de l’avant avec la caserne avant les prochaines élections, il fallait mettre de l’eau dans notre vin», soutient la mairesse Francine Caron-Markwell.

Pour dénouer l’impasse dans ce dossier émotif, un comité spécial a été formé au cours des derniers mois. Il était composé de citoyens, d’élus, du chef de pompier et d’un responsable du service incendie. Les rencontres étaient animées par un médiateur. C’est ce comité qui a présenté cette solution au conseil municipal.

Précisons que ce règlement d’emprunt peut faire l’objet d’un registre, si un nombre suffisant de citoyens en font la demande. À l’inverse, si le processus suit son cours sans opposition, les prochaines étapes consisteront à la réalisation des plans et devis et ensuite l’ouverture des soumissions publiques.

 

L’heure de la retraite

Par ailleurs, la mairesse Francine Caron-Markwelll confirme sa retraite de la vie politique au terme de son présent mandat; son deuxième à titre de mairesse. Elle précise que sa décision est connue du conseil municipal et des citoyens depuis déjà un certain moment.

«J’ai envie de passer à autre chose et de profiter de la vie, notamment avec ma famille et mes amis. J’ai apprécié mon expérience comme mairesse et je suis contente d’avoir réussi, avec le conseil, à faire avancer la Municipalité. Le dossier dont je suis plus fière est certainement l’amélioration du parc Thayer, à Fitch Bay», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires