Canton de Stanstead: 176 000 $ pour des aménagements sportifs dernier cri

INVESTISSEMENTS. D’ici deux ans, les citoyens du Canton de Stanstead pourront profiter d’une toute nouvelle surface multifonctionnelle pour pratiquer leurs sports favoris. 

Par Charles-Antoine Rondeau

La mairesse Francine Caron-Markwell souligne que cette nouvelle installation en béton, qui sera construite au parc Thayer (tout près de la mairie), pourra être utilisée à l’année. «Ça va servir de patinoire l’hiver et pour le basketball et la planche à roulettes l’été. Ça va aussi aider à prolonger la saison hivernale, car la glace de la patinoire va fondre moins rapidement sur une surface de béton que sur une surface en gravier. C’est également plus facile à entretenir», fait valoir la première magistrate.

Celle-ci ajoute que cette initiative vient à la suite d’une demande de certains jeunes désireux d’avoir un endroit où ils pourraient se dégourdir les jambes. «Des adolescents sont venus à quelques reprises à nos assemblées du conseil nous demander d’avoir un «skatepark». Je leur ai répondu qu’on demandait une subvention, mais que si on ne l’avait pas, on devrait oublier ça, car c’est vraiment un gros montant pour une petite Municipalité», mentionne Mme Caron-Markwell.

Subvention reçue, le projet prendra forme au cours des deux prochaines années. Sur les 176 000 $ nécessaires, 78 000 $ seront accordés par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Les 98 000 $ restants seront déboursés par la Municipalité. Selon le député d’Orford, Pierre Reid, cette surface multifonctionnelle répondra à plusieurs besoins. «Quand on investit dans des infrastructures sportives, que ce soit un aréna, un centre sportif ou une patinoire, on investit dans la santé, car l’activité physique sert à prévenir les maladies. Ces infrastructures sont aussi des lieux de rassemblements propices aux rencontres sociales», indique-t-il.

Francine Caron-Markwell soutient que ces investissements sont la suite logique de ceux faits au cours des dernières années. «C’est une continuité dans l’aménagement du parc. Depuis environ quatre ans, on a installé des modules neufs et on continue d’améliorer l’offre pour que les jeunes et moins jeunes puissent bouger», de dire la mairesse.

Cette dernière croit que ces nouvelles installations seront profitables pour tous. «Ça va pouvoir servir à tout le monde. On a deux villages (Fitch Bay et Georgeville), donc les jeunes de Georgeville viennent patiner ici et ça sera la même chose l’été. Je crois aussi qu’on peut peut-être inciter de jeunes familles à venir s’installer», conclut Mme Caron-Markwell.