Brome-Missisquoi: Marilou Alarie défendra les couleurs du Bloc québécois

Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi: Marilou Alarie défendra les couleurs du Bloc québécois
Après huit ans de politique municipale, Marilou Alarie se dit maintenant prête à faire le saut sur la scène fédérale. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. C’est Marilou Alarie qui défendra les positions du Bloc québécois dans Brome-Missisquoi lors du prochain scrutin fédéral. Sa candidature a été officialisée, hier soir, dans le cadre d’une assemblée d’investiture virtuelle réunissant le chef de cette formation politique, Yves-François Blanchet, la députée de Shefford, Andréanne Larouche, et une cinquantaine de militants.

Originaire de Saint-Bruno-de-Montarville, Marilou Alarie est issue d’une famille souverainiste et a notamment brigué l’investiture du Parti québécois en 2018 dans la circonscription de Borduas, où elle a perdu par douze voix.

Après des études en communications à l‘Université Laval et des études en scénarisation cinématographique à l’UQAM, cette dernière a notamment travaillé comme photographe de presse pendant dix ans, puis comme agente de communication à la pige. Elle a également touché à la réalisation de documents corporatifs.

Cette mère de trois enfants possède une maison à Bromont depuis trois ans et vient d’acquérir une ferme ancestrale de 130 acres à Brigham. Elle consacre actuellement une partie de ses temps libres à l’élaboration d’un projet d’agriculture durable.

 

Environnement

Marilou Alarie s’intéresse à la protection de l’environnement depuis toujours et siège actuellement au conseil d’administration de Nature Québec.

Cette militante est notamment connue pour avoir assumé pendant trois ans (2010 à 2013) la direction d’un mouvement de citoyens dédié à la sauvegarde du boisé des Hirondelles, sur le mont Saint-Bruno.

«Mon implication dans ce mouvement m’a amené à adhérer à un nouveau parti municipal et à me présenter aux élections de 2013 à Saint-Bruno-de-Montarville», précise-t-elle.

Mme Alarie a été élue conseillère municipale cette année-là avant d’être réélue en 2017 pour un second mandat de quatre ans.

«En tant qu’élue, je connais l’importance de ce gouvernement de proximité dans la vie des citoyens», ajoute-t-elle.

 

Valeurs du Québec

Marilou Alarie ne cache pas son admiration pour le chef du Bloc québécois.

«J’ai un grand respect pour M. Blanchet. J’approuve sa façon de faire de la politique et d’élever le débat», explique-t-elle.

La candidate estime également que le Bloc québécois a plus que jamais sa place à Ottawa et peut faire «une réelle différence».

«Le gouvernement libéral a pris beaucoup d’engagements dans son dernier budget. Il reste à voir comment tout ça va s’exprimer sur le terrain. Le Bloc doit talonner le gouvernement pour faire en sorte que ça se traduise par des mesures concrètes», avance-t-elle.

Mme Alarie se dit «fière d’être Québécoise» et affirme vouloir protéger le fait français, défendre les valeurs profondes du Québec.

«Mon expérience en politique municipale sera un atout et je compte bien en faire profiter la population de Brome-Missisquoi», poursuit-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires