Bleu Massawippi reçoit 20 000 $ de Québec

Le Reflet du Lac info@lerefletdulac.com

Bleu Massawippi reçoit 20 000 $ de Québec
La zone étudiée couvre 192 hectares du bassin versant immédiat du lac Massawippi situés à 100 % en zone inondable 0-20 ans. Cette superficie joue un rôle de filtration et de rétention irremplaçables, selon Bleu Massawippi. (Photo : (Photo gracieuseté - André Viens))

ENVIRONNEMENT. L’organisme Bleu Massawippi reçoit une subvention gouvernementale maximale de 20 000 $ pour la poursuite de l’étude préliminaire du complexe des milieux humides et hydriques (MHH) Tomifobia-Massawippi entreprise au printemps 2021.

Cette annonce a été faite par le député d’Orford, Gilles Bélanger, et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette.

Ce projet doit permettre l’étude des milieux humides à la jonction de la rivière Tomifobia et du lac Massawippi. Grâce à lui, il sera notamment possible de déterminer les milieux qui présentent un intérêt supérieur suffisant pour justifier une protection adéquate au moyen de servitudes perpétuelles ou de dons. ll permettra aussi de préciser lesquels pourraient constituer un parc récréotouristique et lesquels pourraient être réaménagés pour favoriser la connectivité du lac avec les aires de nidification et de frai.

À l’heure actuelle, on estime à près de deux millions de mètres carrés la superficie de milieux humides et hydriques qui pourraient éventuellement être conservés ou restaurés.

«Le secteur visé résiste encore aux pressions de l’urbanisation. Il abrite plusieurs espèces fauniques et floristiques menacées ou vulnérables. Il joue également un rôle essentiel dans la prévention des inondations. L’éventuelle restauration de zones dégradées pourrait atténuer les effets de l’érosion de la rivière Tomifobia et diminuer la charge en sédiments et en phosphore du lac, ce qui aurait aussi des effets directs sur la qualité de l’eau», lit-on par voie de communiqué.

Longue d’environ 60 kilomètres, la rivière Tomifobia est la principale source du lac Massawippi, qui s’étend sur 14,2 kilomètres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claire Garon
Claire Garon
5 mois

La campagne électorale est proche, les politiques de la CAQ s’activent en environnement. Ça ne gommera pas 4 ans d’ineptie et une couverture media complaisante.