Ayer’s Cliff met le paquet pour célébrer l’Halloween

Par Pierre-Olivier Girard
Ayer’s Cliff met le paquet pour célébrer l’Halloween
Pour commanditer la fête de l'Halloween à Ayer's Cliff, les entreprises sont invités à acheter leur propre monument funéraire.  (Photo : gracieuseté)

AMUSEMENT.  Les marchands et citoyens d’Ayer’s Cliff ont encore une fois mis le paquet cette année pour que les familles du village, mais aussi d’ailleurs de la région, participent en grand nombre à leur événement d’Halloween du 29 octobre prochain.

Après une pause de deux ans, l’Association des marchands d’Ayer’s Cliff est bien heureuse de relancer ces festivités, qui étaient toujours très courues avant la pandémie. Cette année, les organisateurs ont opté pour une formule 4 à 7 au parc Tyler avec un rallye d’Halloween, du bricolage, un concours de costumes, la présence d’un camion de cuisine de rue et, comme clou du spectacle, un feu artifice. 

«On a fait appel à une firme professionnelle pour le feu d’artifice. Évidemment, en tenant compte de notre budget, on ne parle pas d’un spectacle à grand déploiement comme à La Ronde de Montréal, mais les spectateurs en auront quand même plein la vue durant une dizaine de minutes», assure Maïtée Cantin, qui est membre de l’Association des marchants d’Ayer’s Cliff. 

Contrairement aux éditions précédentes, il n’y aura pas de maison hantée ni de sentiers de l’horreur. Une situation qui s’explique simplement par un manque de main-d’oeuvre et de bénévoles. «Par le passé, ces deux activités étaient organisées par une trentaine d’étudiants du Collège Servite, qui est maintenant fermé. Ils travaillaient des mois à l’avance sur ce projet dans le cadre de leur cours de théâtre. Malheureusement, nous n’avons plus cette aide et la plupart de nos bénévoles sont des personnes d’un certain âge. Nous ne leur demanderons pas de faire de la scie à chaîne ou encore de ramper par terre. Ils sont déjà assez généreux d’offrir de leur temps», soutient-elle, en espérant que davantage de bénévoles se manifesteront l’an prochain.

Chose certaine, ce genre d’événement ne serait pas possible sans l’aide financière des commerçants participants. «C’est ce qui est vraiment beau dans notre village et qui nous distingue d’ailleurs, où ce genre de fête est généralement supporté par les municipalités. Ici, ce sont les marchands qui se donnent la main et qui mettent de l’argent dans un pot commun», souligne Mme Cantin.

Pour cette fête de l’épouvante, chaque entreprise participante paie sous forme de commandite un monument funéraire à son effigie, qui sera installé dans un cimetière au coeur du centre-ville. 

Pour plus d’infos, voir «Ayer’s Cliff, Village d’Halloween» sur Facebook.

Retour de la maison hantée à la Maison des jeunes l’Exit

Par ailleurs, les enfants et les familles sont invités à la Maison des jeunes l’Exit de Magog (95, rue Jean-Paul II) le 31 octobre prochain, dès 17 h 30, pour découvrir une maison hantée pour les jeunes et leurs familles. En plus de la visite, des bonbons seront distribués sur place. Une contribution volontaire au profit de la maison des jeunes sera aussi la bienvenue. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires