Amélioration de la couverture cellulaire: Orford veut une solution à moindre impact

Par Pierre-Olivier Girard
Amélioration de la couverture cellulaire: Orford veut une solution à moindre impact
Tour de télécommunication et de cellulaires. (Photo : d'archives)

TECHNOLOGIES.  Pas question pour les élus du Canton d’Orford de manquer le bateau concernant la promesse du gouvernement Legault de compléter la couverture cellulaire sur tout le territoire québécois d’ici quatre ans. En plus de solliciter une rencontre avec le député Gilles Bélanger, ils souhaitent déjà ouvrir le débat sur la place publique et analyser les différentes options possibles pour améliorer ce service.

En ce sens, le conseil municipal a adopté une résolution lors de sa plus récente assemblée publique. Comme l’explique la mairesse Marie Boivin, l’idée est de s’assurer que tous les secteurs de la municipalité qui sont non desservis ou mal desservis soient considérés dans la démarche du gouvernement

Ce dernier réalisera en 2023 une carte interactive pour déterminer les zones de couverture sur le territoire orferois. «Il y a plusieurs secteurs chez nous qui sont problématiques, alors nous voulons être certains qu’ils ne soient pas oubliés. Certains sont situés en zone urbaine et d’autres à des endroits plus isolés qui sont peut-être moins populeux, mais tout aussi importants. On veut s’assurer avec M. Bélanger, qui s’est vu confier ce dossier, que tout notre territoire soit bien documenté», fait savoir Mme Boivin.

En prenant la balle au bond de la sorte, la Municipalité sait que tôt ou tard, de nouvelles infrastructures de télécommunications devront être érigées sur son territoire pour rendre le réseau cellulaire plus performant. Par le passé, un projet d’une nouvelle tour dans le secteur Chéribourg avait été abandonné après une levée de boucliers chez les résidents. 

«Dans ce genre de projet, il faut absolument avoir une acceptabilité sociale. Le défi pour une municipalité comme la nôtre qui est située dans un environnement exceptionnel, c’est de trouver une façon de répondre aux besoins tout en s’assurant de préserver la beauté des paysages.»

«Il existe des alternatives très intéressantes aux tours traditionnelles dans d’autres pays. On veut donc regarder ce qui se fait ailleurs et voir si différentes technologies ou designs pourraient être utilisés ici. Il faut fouiller la question pour être prêt lorsqu’une compagnie cognera à notre porte afin que la population puisse faire un choix éclairé», soutient la première magistrate, en précisant qu’aucun projet n’a été déposé à l’hôtel de ville à ce jour.

Rappelons qu’au cours des dernières semaines, environ 350 citoyens ont signé une pétition pour réclamer un meilleur réseau cellulaire dans le secteur nord.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires