Malgré un repos forcé, Linda Labrecque a toujours des projets en tête

Malgré un repos forcé, Linda Labrecque a toujours des projets en tête

Linda Labrecque est très impliquée à Sainte-Catherine-de-Hatley, entre autres lors du traditionnel spectacle de la Fête nationale.

Crédit photo : gracieuseté

SANTÉ. Tout au long de sa vie d’adulte, Linda Labrecque a traversé de grandes épreuves personnelles. Lorsque le cancer s’est ajouté à son agenda il y a quelques mois, elle a choisi d’affronter cet obstacle avec la fougue qu’on lui connaît, et surtout, une soif de vivre inébranlable.

Après avoir subi une importante opération en août, elle a amorcé des traitements de chimiothérapie pour une durée de six mois. Mais sa convalescence, elle, devrait s’étendre sur une année complète.

«C’est un cancer (pancréas) très agressif. Mais la bonne nouvelle, c’est que toute la masse cancéreuse a été retirée lors de la dernière intervention chirurgicale. On m’a même dit que j’avais de bons organes», raconte-t-elle sur un ton amusé.

Même si elle reconnaît que la chimio lui en fait voir de toute les couleurs – «comme si un train me passait sur le corps» – , Linda Labrecque aborde cet autre coup dur avec la philosophie qui l’a toujours caractérisée. «Il m’est arrivée plein de grosses épreuves au fil des ans, mais je crois en la vie», lance celle qui a notamment perdu une fille dans un accident de la route en 2002.

Occupant deux emplois, en semaine comme éducatrice à l’école primaire Sainte-Marguerite de Magog et le week-end au Dépanneur Aux Quatre Vents (Sainte-Catherine-de-Hatley), Linda Labrecque a dû abandonner temporairement ses deux boulots, afin de prendre soin de sa santé.

«Je suis une hyperactive du travail et le repos ne fait pas nécessairement partie de mon ADN. Mais au moins, j’ai du temps pour travailler sur de nombreux projets. Et avoir des projets, c’est ça qui nous garde vivant», insiste-t-elle.

Spectacle bénéfice le 17 novembre

Linda Labrecque est bien connue dans la municipalité de Sainte-Catherine-de-Hatley. Chanteuse du groupe Rise Krispeace pendant 17 ans – jusqu’au début des années 2000, elle a continué d’offrir des prestations sur scène lors d’événements spéciaux, notamment pour des causes humanitaires.

Son grand cœur est légendaire: si quelqu’un a besoin d’aide à proximité, elle est souvent l’une des premières à lever la main.

Audrey Langlois (à droite) a lancé une campagne de financement pour soutenir sa tante Linda Labrecque, une femme qui n’a jamais hésité à aider les autres.

Lorsque sa famille a appris qu’elle était à nouveau frappée par le destin, et surtout, qu’elle devait quitter ses deux emplois pour suivre des traitements contre la maladie, ce fut l’onde de choc

Son frère Patrick Labrecque, qui est également musicien, a eu l’idée d’organiser un spectacle bénéfice avec son groupe Flashback, le 17 novembre prochain.

Sa nièce Audrey Langlois a pour sa part travaillé à la promotion de l’événement, en plus de lancer une campagne de financement via la plateforme GoFundMe. En moins de dix jours, on avait déjà dépassé un premier objectif de 2000 $.

Quant au spectacle prévu initialement dans une petite salle, il a dû être déplacé à l’école secondaire de La Ruche, en raison du vaste intérêt qu’il a suscité. «Les gens ont été vraiment touchés par tout ce qui arrive à Linda. Elle a tellement aidé les autres qu’on s’est dit qu’elle méritait bien un peu de soutien, elle aussi, à son tour», a laissé entendre Audrey Langlois.

Une famille tissée serrée

Un peu mal à l’aise face à toute cette attention, Linda Labrecque a cependant grandement apprécié les initiatives des membres de sa famille, d’autant plus que son congé forcé (depuis le mois de mai) et les nombreux traitements ont considérablement hypothéqué son budget. «J’ai été renversée par l’empathie des gens à mon endroit; je trouve ça très gros. Le spectacle et la campagne de financement m’ont un peu prise par surprise. Mais, en même temps, je ne suis pas si étonnée, car je sais que j’ai une famille extraordinaire», a-t-elle louangé.

«Je suis chanceuce dans ma malchance, poursuit-elle. Ce ne sont pas tous les gens malades qui ont le privilège d’être si bien entourés.»

Si son état de santé le lui permet, Linda Labrecque souhaite être présente à la soirée du 17 novembre, et qui sait, peut-être pourra-t-elle interpréter une ou deux chansons sur scène. «J’ai hâte de chanter à nouveau devant un public. Surtout que je n’ai pas participé beaucoup au dernier spectacle de la Saint-Jean à Sainte-Catherine-de-Hatley, alors que c’était une tradition pour moi», se désole-t-elle.

«Mais je compte bien être là lors de la prochaine Saint-Jean. D’autant plus que j’ai déjà des idées pour le spectacle», lance-t-elle avec optimisme.

Linda Labrecque a la chance d’être bien entourée par les membres de sa famille. On l’aperçoit ici en compagnie de sa fille Vanessa et de son neveu Félix.

Poster un Commentaire

avatar