Les voitures devront éviter le centre-ville en 2019

Les voitures devront éviter le centre-ville en 2019

Selon les nouveaux plans présentés par la Ville de Magog, une zone de partage (piétons, cyclistes et automobilistes) est prévue devant le parc des Braves.

Crédit photo : (Photo gracieuseté)

CHANTIER. Même si les travaux de revitalisation de son centre-ville ne débuteront qu’au printemps prochain, la Ville de Magog planche déjà sur des mesures d’atténuation, question de minimiser les impacts reliés à la fermeture complète de la rue Principale durant une bonne partie du chantier.

La mairesse Vicki-May Hamm a d’ailleurs profité du début de l’appel d’offres du projet, mardi (4 décembre), afin d’en faire l’annonce. Notons que les travaux devraient débuter en mai prochain. On souhaite que ceux-ci se concluent en décembre, à temps pour les achats du temps des Fêtes. «On ne peut pas dire qu’il n’y aura pas d’impact. Dire le contraire, ce serait mentir. Ce qu’il faudra faire pour que les gens viennent quand même, ce sera de leur donner accès aux stationnements, garder l’accès piétonnier ouvert en tout temps, travailler sur l’embellissement du chantier et offrir un maximum de communications, pour que les gens sachent en temps réel ce qui se passe sur le chantier», souligne la première magistrate.

Mme Hamm dit qu’il sera difficile de déterminer avec exactitude les entraves à la circulation automobile. «Tout dépendra de l’entrepreneur. Ce qu’on pense, c’est qu’au début, il y aura une entrave partielle, mais que, rapidement, il y aura une entrave complète pour la circulation automobile.»

Durant cette période encore indéterminée, les automobilistes seront invités à prendre le «détour officiel» via la rue Bowen. «On souhaite que les gens n’utilisent St-Patrice et les rues transversales qu’en cas de besoin. On ne voudrait pas les congestionner. De plus, la rue St-Patrice servira de corridor d’urgence afin que les véhicules d’urgence puissent circuler dans ce secteur», explique l’ingénieur et chargé de projet, Michaël Laguë.

La mairesse a également indiqué que les stationnements en périphérie seront ouverts lors des travaux. «Ceux du parc des Braves, de la Place du commerce et le grand terrain [que la Municipalité avait acheté lors des travaux de la nouvelle caserne] seront disponibles. Ce sera peut-être un peu difficile d’être à la porte du commerce [qu’on souhaite fréquenter], mais on ne sera jamais bien plus loin [de celui-ci] que cinq minutes de marche», signale Mme Hamm.

Et si les stationnements sont tous occupés, la Ville invitera les gens à utiliser une navette, un autre outil afin de minimiser les impacts des travaux.

Les citoyens et visiteurs pourront en apprendre davantage sur le chantier via une nouvelle infolettre ainsi qu’un site web (centrevillemagog.ca).

Fils et poteaux enfouis

Une fois les travaux terminés, la circulation automobile sera maintenue dans les deux sens, de même que le stationnement sur rue. Les trottoirs seront élargis et la rue reconstruite de manière à ce que les piétons et les cyclistes se sentent plus en sécurité. Du pavé marquera les traverses piétonnes et la zone de partage.

Du nouveau mobilier de rue et des horodateurs feront leur apparition. Les fils et les poteaux disparaîtront du paysage pour laisser place à de nouveaux lampadaires.

Aucune signature contre l’emprunt

La Ville de Magog pourra aller de l’avant avec une dépense de 21,6 M$ et un emprunt de 14 M$ pour réaliser ses travaux de revitalisation du centre-ville de Magog. Le registre ouvert à l’ensemble de la population, qui s’est tenu du 26 au 29 novembre dernier, n’a reçu aucune signature. Les opposants devaient être au nombre de 2232 pour que le règlement fasse l’objet d’un scrutin référendaire.

Ce résultat est quelque peu surprenant puisqu’en 2017, le premier règlement d’emprunt, qui a été annulé depuis en raison d’un dépassement de coûts, avait été signé par 137 citoyens.

Poster un Commentaire

avatar