La Commission scolaire des Sommets sera fusionnée

La Commission scolaire des Sommets sera fusionnée

ÉDUCATION. Le ministre de l’Éducation Yves Bolduc a finalement confirmé son intention de fusionner les commissions scolaires au Québec. Certains scénarios sont envisagés, dont celui de restructurer le réseau de 72 commissions scolaires en 36 francophones et sept anglophones.

Le ministre Bolduc a rencontré hier après-midi (19 novembre) à Québec, les dirigeants de la Fédération des commissions scolaires. Josée Bouchard, présidente de la Fédération, qui a passé plus de deux heures à discuter avec le ministre, réunit aujourd’hui ses membres avant de prendre position.

Toutefois, des réactions n’ont pas tardées hier après-midi, dont celle du nouveau président de la Commission scolaire des Sommets et ancien maire d’Asbestos, Jean-Philippe Bachand. Il s’est dit déterminé à faire valoir son point de vue: «J’ai bien l’intention de faire les représentations nécessaires pour que ça reste là. Parce que, il y a 17 jours, on a été élus!»

Selon lui, tout sera décidé sur les fusions de commissions scolaires d’ici six à douze mois. Mais comment ça va fonctionner? Il avoue n’en avoir aucune idée.

Le scénario qui toucherait l’Estrie serait de fusionner les trois commissions scolaires francophones en une seule et conserver celle anglophone (Eastern Township).

Poster un Commentaire

avatar