Un 25e Circuit des arts Memphrémagog couru

Un 25e Circuit des arts Memphrémagog couru

L'artiste-peintre Manon Potvin, présidente du Circuit des arts Memphrémagog, est persuadée que le vote des œuvres coup de cœur sera de retour l'an prochain.

Crédit photo : Archives

OEUVRES. Le Circuit des arts Memphrémagog a été très achalandé pour sa 25e édition. Les données ne sont pas encore toutes compilées pour savoir s’il s’agit d’une année record.

Par Maryse Mathieu

Le Circuit des arts Memphrémagog qui se déroulait du 21 au 29 juillet semble avoir attiré plus de visiteurs que d’habitude. «Moi, j’ai reçu 593 personnes. C’est une centaine de visiteurs supplémentaires par rapport aux dernières années», note Manon Potvin, présidente du circuit artistique, participante depuis une douzaine d’années.

L’événement avait d’ailleurs démarré en trombe lors du vernissage de l’exposition collective de la quarantaine d’artistes, le 19 juillet. Pour l’occasion, le Centre d’arts visuels de Magog était plein à craquer. Les gens s’étaient peut-être passé le mot que ce n’était que la deuxième année que le vernissage était ouvert au public et ils ont probablement profité de cet instant pour découvrir plusieurs artistes sur place.

Il s’agissait toutefois la première année que les visiteurs pouvaient voter pour leur œuvre coup de cœur. «C’était une demande la part des gens de voter», mentionne Mme Potvin, surprise de l’engouement de cette nouveauté. L’artiste-peintre est doublement heureuse d’avoir, en plus, obtenu le plus grand nombre de votes, soit 195. «Les gens étaient très intéressés et contents de nous dire pour qui ils voulaient voter», informe-t-elle, ravie.

L’artiste tient à exprimer combien il est apprécié de recevoir des visiteurs: «Ça nous donne de l’énergie pour une autre année de création». Mme Potvin invite ainsi à aller à leur rencontre, même si l’intention n’est pas nécessairement d’acheter une œuvre.

Grandir

Le Circuit des arts Memphrémagog aimerait pouvoir offrir un plus grand nombre d’artistes. Cette année, neuf candidatures ont été rejetées, car elles ne respectaient pas les règlements généraux. Du nombre, la sculptrice Nicole Taillon qui questionnait son rejet dans nos pages, le 18 juillet dernier. À cela, Mme Potvin explique que parmi les critères exigés, l’endroit ne doit pas exposer des artistes qui n’ont pas payé leur cotisation de membre. «Moi-même, pour être conforme, je me suis fait construire un atelier au fond de mon terrain», signale-t-elle, disant être la première à vouloir que Mme Taillon soit du prochain circuit.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar