Rétro 2021: Lissa Bissonnette se contente d’un rôle de soutien

Par Patrick Trudeau
Rétro 2021: Lissa Bissonnette se contente d’un rôle de soutien
L'expérience olympique de Lissa Bissonnette a été teintée de déception. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives/Patrick Trudeau)

RÉTRO. La kayakiste Lissa Bissonnette est passée du rêve au cauchemar lorsque sa participation aux Jeux olympiques de Tokyo s’est finalement transformée en rôle de soutien.

Après avoir vu sa qualification être confirmée par Canoe Kayak Canada, l’athlète d’Eastman a appris qu’elle devrait plutôt céder son «quota» (place) à Laurence Vincent-Lapointe, une athlète de canoë.

Pendant que cette dernière remportait deux médailles, Lissa Bissonnette devait se contenter du rôle de spectatrice, terminant son aventure olympique avec beaucoup de déception et d’amertume.

De son côté, Lyne Tremblay obtient de justesse sa place pour les Jeux paralympiques en tir à la carabine, après avoir raté les épreuves de qualification à la suite de divers problèmes techniques. Mme Tremblay bénéficie d’un laissez-passer de sa fédération, en raison de ses excellents résultats antérieurs.

Incommodée par la chaleur, l’athlète de 58 ans doit se contenter des 29e, 34e et 37e places lors des trois épreuves inscrites à son programme. Il s’agissait de ses troisièmes Jeux paralympiques après ceux de Pékin (2008) et Londres (2012), où elle était inscrite en tir à l’arc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires