Bruno Côté l’emporte à Potton

Par Dany Jacques
Bruno Côté l’emporte à Potton
Bruno Côté est le nouveau maire du Canton de Potton. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives – Dany Jacques)

POLITIQUE. Bruno Côté a été élu maire du Canton de Potton au terme d’une longue soirée électorale, dimanche dernier. M. Côté a reçu 44% des voix, comparativement à 39% pour Stansje Plantenga et 17% pour Louis Veillon.

Les résultats finaux sont sortis un peu passé 3h30 du matin. C’est donc très tôt lundi matin que le nouveau conseil municipal a été dévoilé. Outre M. Côté, qui était précédemment conseiller, trois autres élus sortants conservent leur siège autour de la table. Il s’agit de Francis Marcoux, André Ducharme et Jason Ball.

Le premier magistrat promet de garder une gestion saine des deniers publics, en plus de poursuivre quelques dossiers et projets en cours. «J’ai bien hâte d’amorcer ce nouveau défi avec mes collègues du précédent conseil, mais aussi avec les trois nouveaux visages», assure-t-il.

Les trois nouveaux élus sont Christine Baudinet, Émilie Hébert-Larue et Cynthia Sherrer. Mme Baudinet est l’unique représentante de l’Équipe «Un avenir pour tous à Potton», qui avait inscrit quatre candidats avant le scrutin, incluant la candidate à la mairie, Stansje Plantenga.

Bruno Côté entend mettre le bien-être collectif au cœur de ses priorités. «Je ne crois pas à l’existence d’un clivage entre citoyens de souche et néoruraux, plaide-t-il. Il ne s’agit pas d’une victoire des gens de la place, mais il est vrai qu’on devra mieux informer la population à l’avenir.»

Ses prochains dossiers sont la réfection du quai de Vale Perkins et une nouvelle prise d’eau dans le secteur Owl’s Head. Il se promet également de questionner quelques éléments du nouveau schéma d’aménagement de la MRC qui risquent de compromettre, selon lui, quelques développements immobiliers en cours.

Au moment d’écrire ces lignes, il existait une possibilité de dépouillement judiciaire, car une seule voix sépare André Ducharme (708) de Michel Trudel (707) au poste numéro 1.

Le taux de participation (65,3%) est beaucoup plus élevé que la moyenne québécoise.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires