Samuel Trudel remporte un quatrième titre au Marathon de Magog

Par Patrick Trudeau
Samuel Trudel remporte un quatrième titre au Marathon de Magog
Samuel Trudel a été félicité par l'organisateur Patrick Mahony, au terme de cette quatrième victoire à Magog. (Photo : Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

COURSE. L’ex-Magogois Samuel Trudel est demeuré le maître du Marathon de Magog en remportant les grands honneurs du 42 km cet avant-midi, et ce, pour une quatrième fois en autant de participations.

Espérant abaisser le record du parcours (2 h 39) qu’il avait lui-même établi en 2017, Trudel a dû se «contenter» d’un chrono de 2 h 49 m 53. Ce qui ne l’a pas empêché de distancer suffisamment ses plus proches poursuivants par plusieurs minutes, soit Joey Rozenzveig (3 h 09) et le Magogois d’origine Jean-Philippe Beauregard (3 h 11).

«J’avais un bon rythme pour battre le record jusqu’à la mi-parcours, mais j’ai quelque peu ralenti par la suite. Le fait de courir seul – il était devant tout le monde – a peut-être un peu nui à la motivation et je me suis aussi un peu moins entraîné que les éditions précédentes», a-t-il laissé entendre.

«Ça reste malgré tout une très belle journée pour moi. J’ai la chance d’être accueilli par ma mère, ma sœur et quelques amis, alors je ne peux demander mieux», a poursuivi le quadruple vainqueur de l’événement.

À sa première présence au Marathon de Magog, Josée-Lise Leheutre a terminé au premier rang du 42 km chez les femmes. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Du côté féminin, c’est une nouvelle venue, Josée-Lise Leheutre, qui a remporté les grands honneurs du 42 km.

La jeune femme de 26 ans a stoppé le chrono à 3 h 26 m 35, ce qui lui a valu sa première victoire en carrière dans un marathon. «J’ai trouvé les cotes plutôt difficiles et la deuxième boucle du parcours plus ardue. Mais, ça s’est malgré tout bien déroulé, surtout qu’il s’agissait de ma seule course de la saison», a exprimé celle qui s’entraîne seule depuis l’âge de 9 ans.

Mandy Malick (3 h 38) et Sarah Côté (3 h 39) ont complété le podium féminin du 42 km.

À l’épreuve du 21 km, les plus rapides chez les hommes et chez les femmes ont été Wanis Boukkra-Bettayeb (1 h 21) et Catherine Rondeau (1 h 39), alors qu’au 10 km, Francis Labrecque (33 m 13) et Catherine Desrosiers (38 m 40) ont été les deux premiers à franchir la ligne d’arrivée.

Francis Labrecque a complété son 10 km en un temps de 33 m 13. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Enfin, au 5 km, mentionnons la victoire de Thomas Saïas (17 m 56) chez les hommes et celle de Frédérique Chebl (20 m 16) chez les femmes.

En raison de l’application des mesures sanitaires et des inscriptions de dernière minute, certains départs ont été donnés avec un peu de retard.

Au total, environ 1200 participants étaient inscrits dans les différentes épreuves.

Pour voir un photoreportage de l’événement

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires