Tribune libre: il faut limiter le nombre de kayaks à louer

Par le reflet du lac
Tribune libre: il faut limiter le nombre de kayaks à louer
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

Voici mon commentaire en réponse à l’article publié dans le Reflet du Lac du 4 août 2021, intitulé «Les centres de location font partie de la solution et non du problème».

Mon conjoint et moi résidons à Magog depuis 1999. On apprécie beaucoup la merveilleuse nature qui nous entoure. On a acheté un kayak gonflable pour pouvoir faire des petites excursions dans des rivières et des lacs de la région, incluant la rivière aux Cerises.

Cet été, on est allé juste une fois et j’étais très surpris et attristée par l’immense nombre des embarcations, la manque des certaines plantes aquatiques comme les nénuphars et la présence des déchets (surtout des masques) dans l’eau.

En plus, il y avait des kayaks qui tentaient d’aller en vitesse et deux ont essayé de nous dépasser en s’approchant trop au bord de la rivière. Je trouve donc très injustes les commentaires de Guy Duquette, propriétaire de Vie de Plein Air, blâmant surtout les gens qui utilisent des kayaks gonflables ou des embarcations qui ne sont pas louées chez lui pour les comportements nuisibles.

C’est surtout des touristes qui vont louer des embarcations; pour les résidents de Magog ça devient trop cher à la longue.  Aussi, je trouve injuste le fait qu’un commerce privé ait le seul accès direct sur la rivière aux Cerises. Ce quai devrait être public comme le restant du parc Merry.

Je pense que le commerce de M. Duquette doit partager la responsabilité pour la pénible situation de la rivière et qu’il devrait avoir un nombre limite des embarcations qu’il a le droit de louer à la fois, même si ça signifie moins des profits pour lui. Oui, Magog dépend beaucoup des touristes, mais il y a une limite. Ça serait vraiment dommage de perdre le paradis naturel qui est le marais et la rivière aux Cerises.

 

Rose Marie Morales

Magog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
9 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvie
Sylvie
28 jours

Tout à fait d’accord avec vous madame. C’est beau les touristes mais le locateur a un rôle de surveillance, d’éducation, et doit dire aux clients irresponsables de quitter les lieux sur le champ s’ils ne respectent pas les consignes. Mais il faut les informer lors de la location, faire de la surveillance’.

Daniel
Daniel
27 jours
Répondre à  Sylvie

Il le fait déja pour ses clients . mais n a pas la capacité de le faire pour ceux qui ont leur embarquation et qui vont n importe ou.

Claire Garon
Claire Garon
15 jours
Répondre à  Daniel

S’tu vrai ça?

Regent Goyette
Regent Goyette
26 jours

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Dans les années ‘ 60-70, seul les pecheurs et trapeurs accėdaient à ce petit coin de paradis, il n’y avait pas d’Amis du Marais pour créer une attraction populaire et on ne constataitpas de dégradation causé par des « irresponsables ». Mais où sont-ils pour protéger le Marais. On profite de l’ecosystème pour créer un lieu de loisir. On veut protéger sans défendre.

Bénédicte
Bénédicte
25 jours

Tellement d’accord.
Faut agir fort maintenant ( limiter nombre? Tarif accès pour non résidents?, limiter accès aux citoyens de la région ( lac Brome est réservé aux résidents la fds)) , pour éviter de devoir fermer l’accès complètement et perdre 2 e accès à l’eau dans la région ☹️

Joanne Dube
Joanne Dube
23 jours

Je suis totalement en accord avec cet écrit…
J’en ai vu, et j’en vous encore qui lancent leur déchets (canettes) n’importe où… aucun respect…
Donc, limiting l’accès… et aviser les utilisateurs… svp…

Ginette Paradis
Ginette Paradis
19 jours

Je suis d’accord que les embarcations louées devraient être limitées! Ce cours d’eau en conservation naturelle, mérite du respect de son utilisation!

Marc André Laviolette
Marc André Laviolette
19 jours

C’est peut-être radical, mais il faut ce qu’il faut : fermons la rivière aux Cerises pendant un certain temps afin de laisser le temps à la nature de reprendre le dessus. Les gens iront faire du kayak sur le lac et les autorités profiteront de la fermeture pour trouver une solution à cet épineux problème. C’est gagnant-gagnant!

Martine
Martine
15 jours

Comment faites-vous pour savoir que tous les kayaks et planches de trop sur la rivière sont des embarcations louées? Également, il n’y a pas que les résidents de Magog qui peuvent être propriétaires d’un kayak ou planche et TOUS, résidents et non-résidents peuvent mettre à l’eau n’importe ou autour du lac, longer le bord et entrer dans la rivière. Finalement, le manque de civisme, le non respect des consignes, et le je-m’en-foutisme de ceux qui laissent leurs déchets n’importe ou ne sont pas l’apanage des touristes. Tous, ceux qui oeuvrent et vivent du tourisme et les résidents doivent se parler et trouver la juste part pour tous.