Le GBC 500 s’amorce sous la flotte

Par Patrick Trudeau
Le GBC 500 s’amorce sous la flotte
Certains participants ont dû affronter une forte pluie dès leurs premiers coups de pédale. Heureusement, les conditions s'annoncent beaucoup pus agréables pour les prochaines heures et prochains jours. (Photo : Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

VÉLO. En plus de s’attaquer à un parcours cycliste de 500 km, les participants du GBC 500 (Gravel Bikepacking Challenge), ont dû composer avec les caprices de Dame Nature, ce matin, lors du départ donné au Vélo-Café Endurance Aventure de Magog.

Ceux qui ne connaissaient pas encore très bien les gens d’Endurance Aventure (organisateurs de l’événement) ont compris un peu mieux ce matin pourquoi ils avaient adopté le slogan «Un peu plus fous que la moyenne».

Daniel Poirier et ses collègues d’Endurance Aventure ont l’habitude de composer avec les soubresauts de Dame Nature. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Si les premiers à s’élancer – vers 7 h – ont été un peu plus épargnés, ceux qui ont amorcé leur périple entre 8 h et 9 h ont été aspergés par une forte pluie avant même de donner leurs premiers coups de pédale.

Ce fut le cas notamment du Magogois Christian Vachon, bien connu pour ses exploits en course à pied. Le fondateur du Relais du lac Memphrémagog a pris la route vers 8 h 45 et il pourrait fort bien compléter l’ensemble du parcours en moins de 24 heures, comme une poignée d’autres cyclistes.

La députée sortante de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette, en est une autre qui pourrait franchir la ligne d’arrivée dès demain.

Christian Vachon est l’un de ceux qui visent à compléter le parcours en moins de 24 heures. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Notons cependant que la majorité des 140 participants prendront quelques jours pour effectuer le trajet, qui se déroulera majoritairement sur des routes de campagne et des chemins de gravier. Le périple passera notamment par les MRC de Memphrémagog, Val Saint-François, Sherbrooke et Coaticook.

Entraîneur de l’équipe nationale de ski alpin depuis plus de 30 ans, Serge Dugas est le doyen des cyclistes, lui qui fêtera bientôt ses 70 ans.

À presque 70 ans, Serge Dugas est le doyen parmi les participants du GBC 500. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claire Garon
Claire Garon
2 mois

Ah la la!
Pour toutes celles et ceux qui n’on jamais fait de vélo à la pluie sur un chemin de gravelle, cette dernière vous laisse des traces tenaces dans les rouages et sur vos vêtements. Mais ça laisse de bons souvenirs!