Les policiers s’attaquent à la sécurité nautique

Par Dany Jacques
Les policiers s’attaquent à la sécurité nautique
Les policiers sont davantage aux aguets sur le lac cet été pour notamment surveiller le bruit excessif, la vitesse et l’alcool au volant. Même les rassemblements à la baie Verte (photo) du lac Memphrémagog sont dans la mire des policiers. (Photo : gracieuseté)

SÉCURITÉ. La Régie de police Memphrémagog (RPM) a décidé de prendre le taureau par les cornes pour améliorer la sécurité nautique sur le lac Memphrémagog. Finie la prévention, place à la répression et à la tolérance zéro.

Selon le porte-parole de la RPM, Carl Pépin, les policiers ont remis un total de 40 billets d’infraction jusqu’à maintenant, comparativement à sept l’an dernier. S’ajoutent 64 avertissements nautiques qui n’ont pas nécessité d’amendes.

Les infractions touchent notamment neuf conduites avec facultés affaiblies. La plupart de ces plaisanciers ont été interceptés lors de trois barrages dans la rivière Magog, près du quai de la rue Merry. «Cinq d’entre eux ont été arrêtés en seulement 90 minutes, le 24 juin dernier», détaille M. Pépin. S’ajoutent 38 dépistages réalisés auprès des conducteurs de bateau, car les policiers avaient des soupçons à leur égard.

ENCORE DE LA MUSIQUE DANS LA BAIE VERTE

Les infractions comprennent aussi trois dossiers de bruits excessifs dans la baie Verte et un autre près de la plage Southière. Les amendes sont de 250 $ à Magog, mais de seulement 50 $ à Austin. «Les prochaines contraventions dans cette municipalité et dans la baie Verte grimperont toutefois à 250 $», prévient M. Pépin.

«Les personnes reconnues coupables avec des facultés affaiblies au volant perdront leur droit de conduire toutes formes de véhicules à moteur, incluant leur propre voiture.»

 

Carl Pépin, lieutenant à la Régie de police Memphrémagog

La majorité des infractions depuis le début de l’année touche la vitesse. Des opérations radar ont eu lieu pour faire respecter la limite de 10 km/h dans les baies et dans une zone de 100 mètres à partir de la rive. La limite maximale s’élève à 70 km/h ailleurs sur le lac.

Toujours concernant la vitesse, les patrouilleurs ont aussi déjà distribué quatre billets d’infraction pour des vitesses supérieures à la limite permise (25 km/h) dans la rivière Magog, entre le barrage de l’autoroute 55 et le lac Magog. Deux autres conducteurs ont été interceptés près de l’île du Marais, au lac Magog, car ils circulaient à plus de 10 km/h.

«On applique le même règlement que pour les automobilistes, ajoute M. Pépin. Les personnes reconnues coupables avec des facultés affaiblies au volant perdront leur droit de conduire toutes formes de véhicules à moteur, incluant leur propre voiture.»

BRISER UNE VIEILLE MENTALITÉ

«Plusieurs estiment que la consommation d’alcool tout en conduisant une embarcation de plaisance est une activité récréative acceptable, déplore M. Pépin. Cela ressemble malheureusement à l’attitude que les gens avaient dans les années 1970 avec la consommation d’alcool et la conduite automobile. On veut briser cette mentalité. Place à la courtoisie et au respect.»

200 $ SANS GILET DE SAUVETAGE

Cette plus grande présence sur les lacs est une occasion d’améliorer la sécurité nautique sur tous ses aspects. Carl Pépin cite l’exemple des plaisanciers qui ne portent pas de veste de flottaison, qui risquent aussi une amende. Un amateur de planche à pagaie a reçu une contravention de 200 $ car il ne portait pas de gilet de  sauvetage.

La RPM sera surtout présente les week-ends pendant toute la saison estivale, mais la SQ prend le relais le reste de la semaine sur le lac Memphrémagog. Même la GRC y a augmenté sa présence.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires