Un projet de 32 logements suscitent de l’inquiétude à Ayer’s Cliff

Par Pierre-Olivier Girard
Un projet de 32 logements suscitent de l’inquiétude à Ayer’s Cliff
Ayer's Cliff (Photo : Le Reflet du Lac - Archives)

MOBILISATION. Des citoyens d’Ayer’s Cliff s’inquiètent par rapport à un projet de construction d’un bâtiment de 32 logements projeté dans leur quartier, dont les démarches réglementaires suivent leur cours à la Municipalité.

Janie Fontaine fait partie des résidents du secteur, dont la rue Scott, qui s’imaginent bien mal devoir cohabiter avec une telle construction, dont les dimensions nécessitent un changement de zonage. Au cours des dernières semaines, ils ont fait part de leurs inquiétudes aux élus en place, notamment par l’envoi d’une pétition signée par plus de 100 personnes.

«Nous avais fait du porte à porte pour recueillir ces signatures, ce qui a nécessité beaucoup de travail. Ce qui est désolant, c’est que nous avons reçu aucune réponse d’élus, mis à part un accusé de réception. Et le conseil n’en a glissé à peine un mot lors de la dernière séance», déplore Janie Fontaine.

Pour le moment, aucun plan ni maquette n’a été présenté publiquement. Toutefois, l’idée d’avoir une telle construction en plein milieu de leur quartier résidentiel ne fait aucun sens aux yeux de Mme Fontaine. «Je demeure sur la rue Scott depuis plus de dix ans. On savait que la rue allait être prolongée éventuellement, alors ce n’est pas une surprise que ça se développe. Mais jamais on s’était imaginé à un projet de la sorte. On s’inquiète sur les impacts en lien avec la circulation, tout comme l’évaluation de nos propriétés.»

«Nous sommes tous pour le développement du village, mais de façon plus modérée et surtout, en respect des gens qui y vivent. Et pour le moment, nous avons l’impression de ne pas être écouté. Malgré une pétition, de nombreux courriels et des questions franches posées lors du dernier conseil, rien de fonctionne», se désole la citoyenne, en ajoutant que le Comité consultatif d’urbanisme a conseillé de ne pas accepter le projet tel quel.

Précisons que le projet est sous forme d’un PPCMOI, ce qui signifie que la prochaine étape consistera notamment à une consultation publique. Et si nécessaire, les opposants auront droit de demander la tenue d’un registre, qui pourrait ultimement forcer la tenue d’un référendum.

Au moment de mettre sous presse, il n’avait pas été possible d’obtenir les commentaires du maire d’Ayer’s Cliff, Vincent Gérin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires