TRIBUNE LIBRE: Il n’y a pas que les Canadiens de Montréal

Renaud Légaré
TRIBUNE LIBRE: Il n’y a pas que les Canadiens de Montréal

Aux ministres et députés à l’Assemblée nationale du Québec

Le monde du hockey a été plus qu’éprouvé lors de la dernière année et demie. J’aimerais porter à votre attention que les mesures que nous avons en place à l’aréna de Magog présentement sont plus sévères que celles qu’on avait au mois d’août 2020.

Nous avions droit à 250 spectateurs et maintenant 50. À quoi bon 80 % de gens vaccinés d’une première dose et 50 % de deux doses si les consignes sont plus sévères.

Les salles de spectacles ont droit à quand même beaucoup de monde et les cinémas aussi. Pourquoi pas nous?

L’industrie de la restauration, avec laquelle je gagne ma vie, a été dans les plus touchées et, lors du dernier déconfinement, vous nous avez autorisés 10 à une même table et on peut en asseoir 10 autres à une table 2 mètres plus loin.

Donc. Expliquez-nous comment dans l’aréna de 1400 places où joue notre équipe des Cantonniers de Magog, avec un protocole de désinfection, un plan de circulation, des pastilles sur les bancs pour montrer à nos spectateurs où s’asseoir, que nous avons droit à seulement 50 spectateurs?

Je comprends la situation et je pense avoir donné beaucoup, avec les gens de notre organisation, en effort, énergie et surtout en perte d’argent pour combattre ce virus, mais là, il en va de notre survie.

Du hockey sans spectateurs, ce n’est pas rentable du tout et ce n’est surtout pas plaisant.

À l’aréna de Magog, il y a 186 pastilles pouvant accueillir deux spectateurs d’une même bulle. Nous avons 24 sections très bien identifiées devant lesquelles j’ai assigné des bénévoles l’an dernier pour faire respecter les consignes.

Nous voulons du hockey, mais aussi une équité envers vos décisions.

Donc, mes collègues du conseil d’administration des Cantonniers et moi, nous vous demandons de revoir ces consignes pour nous permettre d’accueillir un plus grand nombre de spectateurs. Et c’est la même chose pour toutes les autres équipes de notre ligue.

Les demandes finissent toujours avec les mêmes réponses. Je transfère à qui de droit et ça ne finit pas.

«Ce n’est pas nous qui décidons, mais bien la santé publique.» C’est ce qu’on nous répond tout le temps.

Moi, je n’ai pas élu la santé publique quand j’ai voté, ni les gens de notre comité ainsi que la population en général. Nous avons élu des hommes et des femmes à la grandeur du Québec pour nous représenter.

Aussi, les demandes faites au bureau de madame Isabelle Charest pour avoir des réponses à certaines questions n’ont jamais été répondues.

Sur le plan financier, comment se fait-il que la LHJMQ a reçu 1,5 million de dollars par équipe pendant qu’on ne recevait qu’un maigre 4000$?

Notre précamp se met en branle le 2 août et nous avons des parties préparatoires à l’horaire dès le 10 août. Vous devez nous donner des réponses rapidement. Notre sport et nos jeunes ont assez donné, sans compter les parents de ces jeunes.

Il n’y a pas que les Canadiens de Montréal, il y a vos électeurs qui méritent d’être écoutés.

Renaud Légaré

Président du conseil d’administration

Les Cantonniers de Magog

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires