Dylan Leney lance son premier album

Par Patrick Trudeau
Dylan Leney lance son premier album
Dylan Leney a réalisé un rêve en sortant son tout premier album en carrière. (Photo : Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

MUSIQUE. L’auteur-compositeur-interprète Dylan Leney vient de s’offrir un beau cadeau artistique en lançant son premier album «Wasting Time», renfermant 11 de ses compositions.

«Son bébé», comme il l’appelle, est officiellement sorti depuis le 1er juin et a été réalisé en collaboration avec son complice de scène, Jocelyn Blanchette.

Il est disponible sous forme de CD, mais on peut également l’écouter sur pratiquement toutes les plateformes. «Je sais que ça sonne un peu rétro de sortir un CD de nos jours, lance-t-il en riant, mais c’est un format auquel je tenais. Il y a sans doute des gens qui voudront m’encourager et qui vont préférer avoir ce produit dans les mains, plutôt que d’aller télécharger les chansons.»

Malgré ses 23 ans, Dylan Leney roule sa bosse sur différentes scènes estriennes depuis près d’une décennie.

En 2012, il avait même remporté les honneurs du défunt concours Magog en chansons, ex aequo avec Todd Pouliot.

La pièce qu’il avait interprétée à l’époque, «Maëly’s Song», est d’ailleurs la première qui se retrouve sur son album. «Je l’avais écrite en 2e secondaire. J’ai adapté certains arrangements, mais pour le reste, c’est le matériel original», explique l’artiste magogois.

Étudiant en enseignement à l’Université Bishop’s, Dylan Leney compte bien poursuivre le mariage entre la musique et les études (ou le travail) pendant les prochaines années. «L’un n’empêche pas l’autre; on peut facilement travailler la semaine et chanter les soirs ou les week-ends. Et c’est tout de même assez difficile de vivre uniquement de la musique», reconnaît le jeune homme au look «star du country».

Tout au long de l’été, vous pourrez donc l’entendre sur la terrasse de la Pizzeria Orford, où il s’en donne à cœur joie dans tous les styles, autant en français qu’en anglais.

Si vous êtes des habitués du Café Saint-Michel (Magog) et du Shaker (Sherbrooke), vous risquez également de l’entendre de temps à autre.

Et vous ne serez sans doute pas déçu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires