Trois conseils pour la santé de la femme

PUBLIREPORTAGE
Trois conseils pour la santé de la femme

La gent féminine est légèrement en surcroît au Québec comparée aux hommes. Une étude menée en 2010 révèle une moyenne de 17,2 millions de Québécoises. Ce qui correspond à 50,4 % de l’ensemble de la population. Membres très actives de la société, les femmes jouent un rôle important dans la vie socio-économique du pays. Et leur santé demeure ainsi primordiale. Voici donc trois précieux conseils pour la santé de la femme !

L’importance de la gynécologie 

À chacune des étapes importantes de sa vie, une femme doit obligatoirement se rendre chez un gynécologue. Les consultations ont généralement lieu dans le cadre de la prescription d’un mode de contraception, du suivi d’une grossesse ou de la ménopause. Vous pouvez ainsi vous rendre chez un gynécologue à Montréal et aux alentours. Ce dernier est en effet le plus à même de prodiguer les meilleurs soins pour la santé de la femme.

Réaliser un frottis pour dépister à temps un cancer 

Le cancer du col de l’utérus touche beaucoup de femmes au Québec comme dans le reste du monde. D’où l’intérêt de consulter régulièrement un gynécologue pour pouvoir réaliser un frottis. Cet examen indolore consiste à collecter des tissus du col de l’utérus et du vagin au moyen d’une petite spatule. 

Les cellules collectées sont ensuite analysées en laboratoire pour identifier l’éventuelle présence d’anomalies. Lorsque ce diagnostic est réalisé à temps, le traitement se fait sans encombre en cas de confirmation du cancer. Ce suivi médical peut se faire auprès des nombreux gynécologues qui opèrent sur la ville de Montréal et ses alentours. 

Le THS pour les femmes en stade de ménopause

Le THS (Traitement Hormonal de Substitution) a pour objectif d’apporter à l’organisme les hormones qu’il n’est plus en mesure d’élaborer après la ménopause. Le traitement peut se faire exclusivement à base d’œstrogènes, de progestatifs ou des deux. Ce dernier cas de figure est réservé uniquement aux femmes qui disposent encore d’un utérus afin de limiter les risques de cancer de l’endomètre.

Cette intervention permet aux femmes de moins ressentir les symptômes liés à la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale… Les études scientifiques révèlent également son efficacité dans la prévention des maladies du système cardiovasculaire chez les femmes ménopausées.

Les enjeux de la mammographie pour la santé de la femme

La mammographie est une radiographie des seins. Elle a pour principal objectif d’identifier d’éventuelles tumeurs à un stade précoce. À Montréal, cette cause s’inscrit dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS). 

Depuis le 4 juin 2020, il permet aux femmes âgées de 50 à 69 ans de profiter de cet examen médical. Notons que la mammographie représente aujourd’hui le seul test de dépistage qui permet de limiter le nombre de décès causés par le cancer du sein.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires