Lancement d’un bus communautaire pour rejoindre la population vulnérable

Par Dany Jacques
Lancement d’un bus communautaire pour rejoindre la population vulnérable
La directrice de Zone libre, Émilie Paré, l’organisatrice communautaire Geneviève Lecours et la coordonnatrice de l’Équipe Ressources Relais, Annie Mathieu, sont convaincues que ce «bus communautaire» permettra de rejoindre plus facilement les populations vulnérables et isolées. (Photo : (Photo Le Reflet du Lac – Dany Jacques))

SANTÉ. Le milieu communautaire réalise un grand rêve avec le lancement de l’Unité mobile d’intervention. La mise en circulation de cet autobus permettra notamment de rejoindre plus facilement les populations vulnérables et isolées, tout en leur offrant davantage de services.

Ce véhicule se déplacera dans toute la MRC de Memphrémagog pour desservir cette clientèle plus difficilement joignable. Selon les artisans de ce nouveau service, certaines personnes ont de la difficulté à accéder aux ressources communautaires en raison, notamment, des contraintes de transport à Potton et Stanstead.

La présence d’une population anglophone moins nantie, qui a de la difficulté à obtenir des services dans sa langue natale, réduit aussi l’accessibilité à certains services.

Les instigateurs du projet, les organismes Zone Libre et l’Équipe Ressources Relais, croient que cet autobus partagé entre différents partenaires permettra de réaliser l’objectif ultime qu’est d’amener les ressources communautaires dans les milieux vulnérables et les communautés éloignées.

«En allant rencontrer chacun sa clientèle dans son environnement, les organismes contribueront également à briser l’isolement», observe la coordonnatrice de l’Équipe Ressources Relais, Annie Mathieu. Le bus deviendra aussi un lieu qui facilitera peut-être davantage les échanges qu’un simple bureau.»

«Le besoin de se déplacer est grandissant, car cette clientèle vulnérable est isolée et difficile à joindre avec les moyens traditionnels», ajoute la directrice de Zone libre, Émilie Paré.

Un investissement de 150 000 $ bien placé

L’organisatrice communautaire Geneviève Lecours est convaincue que l’investissement de 150 000 $ représente un excellent placement pour la santé des gens isolés et désaffiliés du système.

Le Carrefour Jeunesse Emploi, la pédiatrie sociale le Tandem, les Centres d’action bénévole de Magog et de Brome-Missisquoi-Nord, le Centre d’écoinitiatives populaire (CÉPOP) et le Centre des femmes figurent parmi les organisations qui offriront une panoplie d’aides et de services grâce au véhicule.

Toutes ces organisations pourront utiliser le bus pour se déplacer et aller à la rencontre de leur clientèle. Elles pourront tenir des ateliers avec des résidents d’un HLM, discuter avec des étudiants dans une cour d’école ou organiser une dégustation de hot-dog avec des familles membres des Cuisines collectives.

«L’Unité mobile d’intervention communautaire (UMIC) souhaite être un acteur important dans le rétablissement de sa communauté de la pandémie de la COVID-19, lit-on par voie de communiqué. Les populations isolées ont été grandement fragilisées par la crise sanitaire et, plus que jamais, le travail de proximité prend tout son sens».

Plusieurs activités verront le jour dès ce mois-ci afin d’aller offrir du support dans la communauté, mais aussi «pour soutenir nos héros, ces travailleurs essentiels qui ont tenu le coup tant bien que mal dans cette dure épreuve».

Le lancement a eu lieu au parc des Braves de Magog, mardi (11 mai), après 18 mois de réflexion et de travail.

Les partenaires financiers sont Zone Libre, la Fondation de l’hôpital de Memphrémagog, le programme Vers un chez soi (COVID), le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale (PAGIEPS), le député Gilles Bélanger et Marc Lapointe.

Info: page Facebook «umicmemphre» ou Émilie Paré au 819 847-2545.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Colette Charron
Colette Charron
1 mois

Enfin, je suis très heureuse de ce service qui sera offert, ça manquait dans la région et l’assistance est tellement importante pour cette catégorie de gens. Merci aux initiatrices.

Bois D'fer
Bois D'fer
1 mois

Bois D’fer et son équipe sont vraiment fiers d’avoir pu participer à ce beau projet! Bonne route

Anne Sarrasin
Anne Sarrasin
1 mois

Bravo! Quelle bonne idée! J’espère que ce projet fera des petits dans d’autres régions. Tenez nous au courant de votre expérience. Merci beaucoup pour votre implication dans la région auprès de ceux et celle qui sont malheureusement trop souvent
oubliés au profit de leurs voisins mieux nantis…