Un policier de Magog réprimandé pour des propos inappropriés

Par Dany Jacques
Un policier de Magog réprimandé pour des propos inappropriés
(Photo : Le Reflet du Lac -Archives/Pierre-Olivier Girard)

JUSTICE. Un policier de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) a été réprimandé par le comité de déontologie policière pour avoir émis des propos inappropriés auprès de motocyclistes.

Cette intervention remonte en août 2017 lorsque l’agent Charles Laprise effectue une opération ciblant les silencieux bruyants sur la route 112. En fin de journée, le policier intercepte un convoi de quatre motos qui se dirigeaient en direction du centre-ville de Magog.

Après quelques vérifications, l’agent Laprise conclut que les motocyclettes sont munies d’un système d’échappement non conforme et remet à chaque propriétaire un constat d’infraction. C’est toutefois à cette étape que les choses se corsent.

Dans un jugement rendu le 30 avril dernier, on y apprend que le policier ne s’est pas comporté de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction. Selon les motocyclistes, l’agent leur aurait suggéré de ne pas contester ces constats d’infraction en leur laissant croire que leur cause était déjà perdue d’avance et qu’il était peu probable que le juge leur donne raison.

La magistrate Louise Rivard a d’ailleurs cru la version des motocyclistes en concluant que l’agent Laprise a dérogé au Code de déontologie des policiers du Québec. «Cette réflexion de l’agent Laprise fait en sorte de dévaloriser et miner l’opinion des citoyens dans le système de justice incluant l’impartialité du juge. […] Il émet une opinion non sollicitée. Le policier doit en tout temps s’en abstenir afin de garder sa neutralité, ce qu’il n’a pas fait», peut-on lire dans le jugement.

Selon ce que rapporte le journal La Tribune, la sanction dans cette présente affaire sera connue le 14 mai prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires