Deux domaines d’Austin parmi les propriétés les plus chères de 2020

Par Patrick Trudeau
Deux domaines d’Austin parmi les propriétés les plus chères de 2020
Située en bordure de la baie Sargent (lac Memphrémagog), cette résidence du chemin Fisher à Austin a été impliquée dans la deuxième plus grosse transaction immobilière de sa catégorie au Québec, au cours de l'année 2020. (Photo : gracieuseté – Remax/Albert Brandt)

IMMOBILIER. Deux résidences de prestige situées à Austin se sont retrouvées dans le «top 3» des maisons de luxe vendues au Québec en 2020.  

Alors que la palme de la plus grosse transaction revient à une propriété du quartier Ville-Marie à Montréal, qui s’est vendue au coût de 18 M $, la deuxième position est occupée par la vente d’un domaine de 140 acres situé sur le chemin Fisher (en bordure du lac Memphrémagog) et transigé pour 13 750 000 $.

Le podium des transactions de prestige est complété par la vente d’un autre domaine d’Austin (chemin Nicholas-Austin) pour la modique somme de 12,5 M$.

Fait à noter, ces deux transactions ont été officialisées à quelques semaines d’intervalle seulement, en juin, par le courtier Albert Brandt.

Galvanisé par le contexte de pandémie et l’attrait pour les maisons hors des secteurs urbains, le marché immobilier des résidences de prestige (au-delà d’un million $) a connu un important boom dans la MRC de Memphrémagog au cours de la dernière année, mais aussi dans l’ensemble de la province.

Selon les statistiques compilées par la société JLR, pas moins de 2402 unifamiliales, copropriétés ou chalets ont été vendus à plus d’un million $ en 2020, ce qui représente une hausse de 50 % par rapport à 2019.

Du nombre, 72 maisons unifamiliales ont été vendues à des prix supérieurs à 3 M $.

Dans la MRC de Memphrémagog, le nombre de transactions impliquant des résidences de prestige a presque doublé (de 37 à 64) entre 2019 et 2020.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 mois

Question : ces nouveaux riches propriétaires boiront-ils l’eau du lac Memphrémagog?

Est-ce qu’ils consommeront cette eau dangereuse pour la santé, comme nous, les 175,000 personnes qui s’y abreuvent quotidiennement?

Étonnant de voir les prix monter autour du Memphrémagog, alors même qu’écologiquement il est en grand danger et que des substances cancérigènes s’y trouvent.

Étonnant ces prix alors que des composés polylfuoroalkyliques y circulent, alors que les épanchements toxiques de nos voisins de Newport et Coventry au Vermont empoisonnent notre majestueux lac.

C’est un peu fou de dépenser des millions pour boire une eau qui n’est pas conforme, non?