Rumeurs sur des élections anticipées au fédéral: Vicki-May Hamm ne sera pas de la course

Par Pierre-Olivier Girard
Rumeurs sur des élections anticipées au fédéral: Vicki-May Hamm ne sera pas de la course
Vicki-May Hamm (Photo : gracieuseté – Jocelyn Riendeau)

ÉLECTIONS. Alors que certaines rumeurs laissent entendre que des élections fédérales pourraient être déclenchées cet été ou à l’automne prochain, la mairesse Vicki-May Hamm confirme qu’elle ne sera pas de la course si ce scénario se produit.

N’ayant jamais caché son intérêt pour poursuivre son engagement politique à un autre palier gouvernemental, la mairesse de Magog confirme avoir été de nouveau approchée en vue des élections probables à venir.

Toutefois, après réflexion, la principale intéressée confirme qu’elle complètera son troisième et dernier mandat à la tête de la Ville de Magog. «Il y a tellement de dossiers que je veux régler avant de partir. Je me dois de suivre mes valeurs et d’être fidèle à moi-même en terminant mon mandat jusqu’à la fin, explique Vicki-May Hamm. Je sais que d’autres élus l’ont déjà fait de partir et de se faire élire ailleurs, et que les citoyens ont continué de les appuyer malgré tout. Mais personnellement, quand je fais quelque chose, je le fais jusqu’au bout.»

Chose certaine, l’idée de travailler au Parlement d’Ottawa est quelque chose qui intéresse la politicienne, particulièrement depuis qu’elle a occupé la présidence de la Fédération canadienne des municipalités. «Ce rôle m’a amenée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral et ça m’a fait réaliser, encore davantage, qu’il se passe là-bas des choses vraiment stimulantes. Comme citoyen, on ne s’en rend pas toujours compte, mais les députés fédéraux travaillent sur des dossiers fondamentaux qui ont un impact important sur notre société», poursuit-elle.

Rappelons que dans les deux comtés touchant la MRC de Memphrémagog, les députées Marie-Claude Bibeau (Compton-Stanstead) et Lyne Bessette (Brome-Missisquoi) ont toutes les deux confirmé leur intention de solliciter un autre mandat.

Impossible de savoir si ces annonces ont un lien ou non avec la décision de Mme Hamm, qui n’a jamais dévoilé ses couleurs politiques publiquement. Chose certaine, la mairesse vit très bien avec sa décision. «Je sais qu’avec mes refus ces dernières années pour participer aux élections provinciales et fédérales, les fenêtres d’opportunité se referment. Mais j’ai confiance en la vie, alors on verra bien», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires