Lyne Bessette sollicitera un second mandat dans Brome-Missisquoi

Par Dany Jacques
Lyne Bessette sollicitera un second mandat dans Brome-Missisquoi
Lyne Bessette songe déjà à un second mandat. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. Signe qu’une élection fédérale pourrait être déclenchée ce printemps, la députée Lyne Bessette annonce déjà son intention de briguer les prochains suffrages dans la circonscription de Brome-Missisquoi.

Elle est en poste depuis un peu plus d’un an seulement, mais la présence d’un gouvernement minoritaire à Ottawa alimente les rumeurs depuis quelques semaines. Même la pandémie ne peut faire taire ces jeux de coulisses.

Pour sa part, Mme Bessette se dit prête, peu importe les dates d’une campagne électorale et d’un scrutin canadien. «J’ai une bonne équipe, je suis fière de mes réalisations, j’ai la tête pleine de projets et surtout, j’ai la passion de me battre pour les gens de Brome-Missisquoi», dit-elle par voie de communiqué.

En entrevue téléphonique, elle a notamment ciblé comme réalisations le déblocage du dossier d’Internet haute vitesse, la subvention de 2 M$ pour le vélodrome du Centre national de cyclisme de Bromont et sa préoccupation environnementale.

«Je suis également bien fière de la création de la table de concertation du lac Memphrémagog, où siègent tous les élus concernés. Ça progresse dans le dossier de la santé du lac et celui de l’agrandissement du site d’enfouissement de Coventry», ajoute-t-elle.

Pour les prochaines années, outre le combat contre la COVID-19, Mme Bessette entend miser sur une relance verte et économique.

Concilier sport et politique

Cette athlète de haut niveau assure avoir réussi sa transition vers la politique malgré son constant besoin de bouger et par le fait qu’elle ne se considère pas comme une politicienne de carrière. Elle dit même qu’elle a «été happée par la passion de la politique».

Pour réussir ce virage tout en défendant les intérêts de ses électeurs, elle a su combiner ses passions pour la politique et le sport. Elle s’est notamment équipée d’un vélo-pupitre afin de demeurer active pendant les longues heures de réunions virtuelles. Elle incite aussi son entourage, son équipe et ses collègues parlementaires à demeurer actifs ou à tenir des rencontres à l’extérieur ou en gravissant un sommet.

En octobre 2019, Lyne Bessette avait remporté le scrutin avec 38,2 % des voix. Monique Allard, du Bloc québécois, suivait avec 34,4 % des votes exprimés. Bruno Côté (Parti conservateur) était troisième avec 12,5 %.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
22 jours

Bravo à cette table de concertation mise en place par la députée Lyne Bessette de la circonscription de Brome-Missisquoi.
 
Il ne faut pas lâcher ce dossier pour la santé du Memphrémagog et la nôtre!
 
«Je suis également bien fière de la création de la table de concertation du lac Memphrémagog, où siègent tous les élus concernés. Ça progresse dans le dossier de la santé du lac et celui de l’agrandissement du site d’enfouissement de Coventry», ajoute-t-elle.
 
Il faut faire pression sur nos voisins du sud qui partagent le lac avec nous. Cette table de concertation doit absolument progresser vers le respect du lac.
 
Inquiétantes ces analyses réalisées par le ministère de l’Environnement, de septembre à novembre 2020, qui ont démontré que des traces de substances polyfluoroalkyliques (PFAS), des composés toxiques, dans le lac Memphrémagog.
 
Il est urgent d’intervenir avant que les écoulements et les épanchements toxiques de nos voisins américains empoisonnent pour de bon notre majestueux Memphrémagog. Il s’agit de l’eau potable pour 175,000 personnes de ce côté-ci de la frontière!

Last edited 22 jours by Daniel Gagnon