Les Magogois ont déjà recyclé 12 tonnes de verre à l’écocentre

Par Dany Jacques
Les Magogois ont déjà recyclé 12 tonnes de verre à l’écocentre
Les 12 tonnes de verre accumulées en seulement cinq mois ont convaincu les élus magogois à prolonger ce service au moins jusqu’à la fin de l’année 2021. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques))

ENVIRONNEMENT. La Ville de Magog poursuivra son projet-pilote de collecte volontaire du verre au moins jusqu’à la fin de l’année 2021.

Les élus repoussent la prise officielle de décision, le temps que le gouvernement québécois dévoile sa politique sur la consigne des bouteilles. Ils maintiennent le statu quo pour également répondre à la demande croissante des citoyens.

Le dépôt volontaire demeurera donc à l’écocentre pour les prochains mois. L’expérience semble concluante à cet endroit, aux dires de la coordonnatrice de la division environnement de Magog, Josiane K. Pouliot.

«Les utilisateurs apprécient l’endroit, comme le prouvent les 12 tonnes de verres accumulées en cinq mois depuis la mise sur pied de ce service, en août dernier», détaille-t-elle.

Mme Pouliot est consciente que des citoyens aimeraient bénéficier de dépôts installés dans d’autres quartiers. «Cependant, nous préférons conserver cette unique adresse pour l’instant afin d’éviter des problèmes de bruit et de salubrité dans des secteurs résidentiels», ajoute-t-elle.

La Ville de Magog croit également que l’écocentre permet d’obtenir un verre de meilleure qualité, sans trop de contaminants comme du carton, des sacs, des couvercles et des ampoules.

«On retrouve néanmoins ces items dans les conteneurs, déplore la coordonnatrice de l’environnement. Nous avons même reçu des avertissements de notre client qui reconditionne le verre. Le triage est primordial si on veut éviter le retour des cargaisons et, surtout, maintenir le service en place.»

Cet emplacement permet aussi un meilleur suivi et contrôle sur la qualité des matières, même si les employés ont déjà découvert un coupe-bordure (weed-eater) avec le verre! «Les citoyens peuvent s’informer auprès des employés s’ils ont des questions», spécifie-t-elle.

Les pots, les flacons ainsi que les bouteilles de vin et de verre sont les matières acceptées.

 

EN QUELQUES LIGNES :

  • La Ville suggère le bac de recyclage si un citoyen ne peut utiliser le dépôt situé à l’écocentre.
  • Le verre déposé dans le bac bleu est réduit en poudre et est destiné à recouvrir les amoncellements de déchets dans les sites d’enfouissement.
  • Les 12 tonnes de verre amassées à l’écocentre sont acheminées à l’entreprise 2M Ressources à Saint-Jean-sur-Richelieu.
  • Cette compagnie reconditionne le verre en nouvelles bouteilles et en laine isolante.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 mois

L’écocentre et ce projet de cueillette volontaire de verre  est un remède pire que le mal, car tout le verre qui n’est pas recyclé pendant que la Mairie de Magog tataouine est astronomique. On se donne bonne conscience en recyclant le millionième de ce qu’il faudrait faire.
En outre, on compte toujours sur le citoyen et la citoyenne alors que les taxes montent et que les services diminuent
Un autre exemple qui montre bien que cette Mairie n’a aucun plan environnemental et que le respect de notre santé globale est la dernière de ses priorités.