Gilles Bélanger s’oriente vers un second mandat dans Orford

Par Dany Jacques
Gilles Bélanger s’oriente vers un second mandat dans Orford
Le ministre Fitzgibbon n’affronterait pas Gilles Bélanger dans Orford. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

POLITIQUE. Le député d’Orford Gilles Bélanger se dit confortable dans son siège et intéressé à poursuivre sa route pour un second mandat, et ce, même si un prestigieux candidat pourrait s’intéresser à son poste.

L’animateur radio Bernard Drainville (98,5) a ouvert publiquement le bal, la semaine dernière. Selon lui, le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, chercherait à délaisser son comté de Terrebonne pour une circonscription estrienne. Son objectif serait de se rapprocher de son domicile d’Austin et de sa conjointe et députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest.

Actuellement occupé par la représentante de Québec Solidaire, Christine Labrie, le comté de Sherbrooke pourrait aussi être dans la mire de M. Fitzgibbon.

L’option d’Orford risque de demeurer lettre morte dans Orford, car le poste ne semble pas libre.

Gilles Bélanger préfère ne pas commenter ces rumeurs. Il rappelle que le choix des candidats est la responsabilité du premier ministre. Il croit avoir la confiance de François Legault pour un second mandat, même si le scrutin est seulement dans 18 mois.

«Un second mandat m’intéresse, assure-t-il. L’hésitation m’avait toutefois gagné en début de mandat lorsque j’ai constaté la lente progression des dossiers. Mon nouveau rôle d’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet Internet haute vitesse me donne vivement l’envie de continuer.»

Il mentionne qu’il travaille presque à temps plein sur une couverture à haut débit à 100% au Québec. Son objectif est de livrer la marchandise d’ici septembre 2022. Selon lui, de bonnes nouvelles concrètes sont pour très bientôt pour tout le Québec.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
8 mois

« Pierre Fitzgibbon, qui a continué à bafouer les règles, des mois après avoir reçu un avertissement de la commissaire à l’éthique »(Le Devoir) Voulons-nous vraiment avoir cet homme d’affaires dans notre région?