80 personnes manifestent contre les mesures sanitaires à Magog

Par Pierre-Olivier Girard
80 personnes manifestent contre les mesures sanitaires à Magog
Environ 80 personnes ont pris part à la manifestation. (Photo : gracieuseté - Philippe Tanguay)

PANDÉMIE. Environ 80 personnes ont pris part à une manifestation contre les mesures sanitaires, dimanche dernier, qui s’est terminée au centre-ville de Magog.

Les manifestants, qui s’étaient donné rendez-vous dans le stationnement des Galeries Orford, se sont fait voir et entendre en circulant à pied et dans leur véhicule sur la rue Sherbrooke. L’arrivée s’est fait au parc des Braves peu après midi.

Selon la Régie de police de Memphrémagog (RPM), la manifestation s’est bien déroulée et la majorité des participants ont respecté les mesures sanitaires.

Malgré tout, cinq individus ont reçu des constats d’infraction pour avoir refusé de porter le masque. De plus, une autre contravention a été remise à une personne qui utilisait un cellulaire au volant de son véhicule.

«Nous rappelons aux citoyens que malgré le droit indéniable de manifester, il est important que ce genre de rassemblement se fasse dans le respect des règles en vigueur et avec des mesures de sécurité minimales pour le bien de tous», soutient le porte-parole de la RPM, le lieutenant Carl Pépin.

Précisons d’ailleurs que cette manifestation s’est déroulée sous présence policière. Les agents de la paix ont notamment distribués des encarts aux manifestants pour leur rappeler les règles à respecter.

(Photo gracieuseté – Philippe Tanguay)
(Photo gracieuseté)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
J. Lalancette
J. Lalancette
2 mois

Égoïste ou ignorant
 
La participation à un démonstration, même légale (sic), en dit beaucoup sur le charactère des individus. La pandémie sert à éliminer les gens qui ont une santé déficiente et les gens qui ont un interlecte aussi déficient. Malheureusement les gens à la santé fragile, en majorité à cause de l’âge, sont mis en danger de mort par les gens qui n’ont pas le charactère ou la force morale nécessaire pour gérer un comportement qui comprend le respect des règles, donc, ultimement, le respect des individus qui les entourent.
 
Si nous en sommes rendus aujourd’hui à des restrictions plus sévères c’est dû au non-respect des directives qui étaient, à l’origine, beaucoup plus simples et moins contraignantes. Les personnes sans discipline personnelle, les « je pense à moins avant toi », ont fait fi des premières règles et ont, par le fait même, contribués à l’aggravation du l’état de siège que nous connaissons et ainsi sont moralement responsables des décès qu’a connu notre ville.
 
Jules Lalancette

Bernard
Bernard
2 mois

incroyable que des gens se pensent toujours plus intelligent que les spécialistes de la santé publique!

svp arrêter d’offrir une tribune à la stupidité humaine…