Elle poursuit le Mont-Orford pour 46 000 $ et repart avec zéro

Par Pierre-Olivier Girard
Elle poursuit le Mont-Orford pour 46 000 $ et repart avec zéro
Mont-Orford (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Marco Bergeron)

JUSTICE. Blessée lors d’une chute survenue en 2016, une skieuse d’expérience ne recevra finalement aucun sou des 46 000 $ qu’elle réclamait à la Corporation ski & golf Mont-Orford, qui a été blanchie de toute responsabilité par le Tribunal.

La résidante de Sherbrooke, qui a été détentrice d’un abonnement de saison à Orford pendant presque 20 ans, avait intenté cette poursuite après s’être fracturée le poignet en utilisant le tapis d’embarquement de la remontée Giroux Nord. Le 8 mars 2016, au moment de l’ouverture des portes automatiques, la femme a perdu l’équilibre, retardant ainsi son entrée vers le télésiège. Résultat: la barrière s’est refermée sur elle, ce qui a causé la chute à l’origine de la blessure.

Lors des audiences tenues en juillet et août derniers, la plaignante a pointé du doigt la station de ski à plusieurs niveaux, comme l’entretien déficient et la surveillance inadéquate de la zone d’embarquement.

Des arguments qui n’ont toutefois pas convaincu la juge Madeleine Aubé, de la Cour du Québec, qui a rejeté toute responsabilité de la part de la Montagne. «L’incident ne résulte pas de négligence ou d’une faute de Mont-Orford ou de ses préposés ayant causé les dommages réclamés. Il s’agit d’un malencontreux accident qui peut survenir lors de la pratique de sports», peut-on lire dans un jugement rendu le 30 octobre dernier.

La demanderesse déplorait également qu’aucun préposé n’était venu lui prêter secours au moment de l’accident. Pourtant, dans son témoignage, la femme confirme avoir omis d’aviser l’opérateur qu’elle était blessée, ayant plutôt choisi de retourner au chalet en marchant avec l’aide de son conjoint.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires